Promenade de Boisy

Le site fait peau neuve trois décennies après sa création. Ambiance forestière et installations en acacia non traité rythment les différentes zones d’activités de la place.

La parole des enfants

Afin d’entendre les besoins et les attentes au sujet de l’aménagement de leur futur espace commun, une démarche participative incluant le conseil des enfants, le centre d’animation de Boisy, et des habitants du quartier à été mise en œuvre.

Initialement inaugurées en 1983, la Promenade et la place de jeux de Boisy faisaient office de parc public pour le nouveau quartier en PPE. La promenade était une liaison piétonne entre Pierrefleur, Boisy et l’avenue de la Vallombreuse. Au fil des ans, plusieurs éléments ne répondant plus aux normes de sécurité ont été supprimés laissant une place désertée par les familles.

Afin d’offrir un réaménagement complet de la place de jeux tout en gardant sa structure initiale et le maintien de son ambiance forestière, les travaux de réaménagement échelonnées entre janvier et avril 2014 ont métamorphosé un espace délaissé en un terrain de jeu et de rencontre à nouveau très animé aujourd’hui.

Le toboggan le plus rapide de Lausanne

La partie supérieure de la place accueille un espace dévolu aux tout petits, avec une balançoire pour bébés, une cabane sur pilotis débouchant sur un toboggan et un grand espace de sable articulé autour d’un canal d’eau. Les autres étages proposent une grande structure d’équilibre et un toboggan tube – probablement le plus rapide de Lausanne – ainsi qu’une balançoire à nid d’oiseau pour les plus grands. La partie inférieure, baptisée «place noire» par les habitants du quartier, est essentiellement dévolue aux rencontres, aux jeux de ballons, au vélo et au ping-pong.

Les installations sont en bois d’acacia non traité et s’intègrent harmonieusement dans la végétation du site, dont l’ensemble des végétaux existants à pu être conservé et complété par des arbustes indigènes. Les cheminements en béton coulé s’étalent tel un serpent reliant entre eux les différents niveaux. L’intégration des bancs crée une cohérence entre les éléments. Les espaces de chutes sont couverts de copeaux afin de renforcer le caractère «forestier» du site.