Le Grand-Pont, artisanat

Interview de M. Philippe Menétrey, Fondateur et directeur INGPHI SA concepteurs d’ouvrages d’art, et retranscription.

Quelle a été votre implication dans les travaux de rénovation du Grand-Pont?

C'est une longue histoire qui a commencé en 2010-2011, quand il a fallu faire le projet d’élargissement du Grand-Pont. Puis en 2020, quand on a repris le projet, la Ville a dit «on ne veut pas forcément faire un élargissement, on peut faire des bordures bouteroues». Une solution qui permet de reporter le problème des chocs plutôt à l'intérieur, entre la voie de circulation et le trottoir. S’ouvrait alors la possibilité de garder, partiellement ou totalement, les garde-corps existants. Donc, depuis 2011 jusqu'à maintenant, j'ai participé à la conception du projet de remise en état du Grand-Pont.

Quels ont été les défis techniques pour le respect du patrimoine, surtout sur les éléments de maçonnerie, fonderie? Quel a été le travail d'artisanat qui a été effectué?

Lors la deuxième partie de l'intervention de 2020 sur le Grand-Pont, on s'est rendu compte que ça nous faisait mal au cœur de démonter ces garde-corps, qui dataient de 1891. Donc, en discussion avec la Ville, on a réussi à trouver une solution en mettant des bordures bouteroues, qui permettent d'éviter les chocs sur les garde-corps. On a testé les garde-corps et on s’est rendu compte qu'on pouvait conserver les panneaux. Et puis en fait, on devait refaire les montants des garde-corps qui sont des montants en fonte et donc on a fait une opération de coulage des montants pour pouvoir récupérer l'ensemble des garde-corps. On peut ainsi conserver la même image que les garde-corps d'époque. Et puis, je pense que c'est une valeur patrimoniale de l'ouvrage qui a été conservé.

Est-ce que vous avez une autre petite histoire à nous raconter sur le Grand-Pont?

C'est vrai que le Grand-Pont fait partie de la vie des Lausannois, des Vaudois, ou même des Suisses, donc c'est un objet qui est important. Ce qui domine, c’est de faire partie de la longue histoire du Grand-Pont, qui a été construit en 1844, élargi en 1891, ré-élargi en 1930.  Mais là où je suis le plus content de notre contribution à ça, c'est quand on a dit, justement: «on va essayer de garder ces garde-corps». Et c'est ça mon anecdote la plus forte sur le Grand-Pont, c'est de dire: non, on garde les garde-corps qui ont 130 ans d'histoire, on va se débrouiller pour les remettre en état, et on a réussi.

Questions – travaux et mobilité

Service de la mobilité et de l’aménagement des espaces publics
Direction des finances et de la mobilité

Rue du Port-Franc 18
4e étage
Case postale 5354
1002 Lausanne  

+41 21 315 54 15
Ecrivez-nous

Guichet:
Lundi-vendredi: 08h30-12h00
Permanence téléphonique:
Lundi-vendredi: 08h30-12h00, 14h00-16h00

Bus: tl 18: Port-Franc; tl: Chauderon
Métro: m1: Vigie; m2: Lausanne-Flon
LEB: Chauderon

Accessibilité:
Partiellement accessible en fauteuil roulant Toilettes partiellement accessibles en fauteuil roulant Place de parc accessible en fauteuil roulant