La technique au service de la biodiversité

Créer une toiture végétalisée de bonne qualité écologique est à la fois simple et compliqué. La composition, l’épaisseur et la granulométrie du substrat sont la clé de la réussite.

© Benoît Renevey
La toiture du bâtiment administratif lausannois «Figuiers 28».

En théorie, le principe d’une toiture végétalisée est assez simple: une membrane étanche anti-racine, un feutre pour la protéger, une couche drainante de graviers (facultatif), un substrat qui accueillera la végétation, et un exutoire pour évacuer l’eau de pluie en excès.

En pratique, c’est beaucoup moins évident car il existe sur le marché de nombreux systèmes de végétalisation différents, allant des plus simples (monocouches) au plus techniques (bicouches), et ce à tous les prix! Faire son choix n’est pas facile, surtout quand des contraintes liées aux bâtiments (accès, statique...) compliquent encore la donne.

Le substrat, c’est la base

Un conseil? Si la portance du toit le permet, optez pour un substrat minéral compris entre 10 et 15 cm d’épaisseur, car les racines des plantes ont besoin d’eau et d’espace pour se développer! A moindre épaisseur, et malgré la présence des plaques de rétention d’eau vantées par les revendeurs, seuls les orpins et les mousses parviendront à survivre. Les racines se développeront aussi mieux dans un sol à granulométrie variable, comme c’est le cas dans la nature: un mélange de graviers, sables et limons est idéal, mais comme il est plus lourd qu’un substrat industriel, il faut s’assurer que le bâtiment peut supporter son poids.

La norme SIA 312 soutient la biodiversité

Pour imiter encore davantage la nature, créez un véritable paysage en variant les reliefs et en ajoutant ça et là des bouts de tronc, des tas de branches, des pierres… Ces petits habitats procurent des abris et de l’humidité à la petite faune et aux plantes (exemples de réalisations). Un point d’eau sera également bien accueilli par les oiseaux et insectes de passage! Tous nos conseils techniques en faveur de la biodiversité sont validés par la très sérieuse norme SIA 312 «Toitures végétalisées» émise par la Société suisse des ingénieurs et architectes. Un document à se procurer absolument!

Si la statique du toit le permet, privilégiez des mélanges de substrats naturels et/ou recyclés; (ex: briques concassées) d’origine locale, disponibles dans les gravières de la région lausannoise. Les substrats industriels à base de roche volcanique et d’argile expansée sont plus légers mais nettement plus coûteux, en francs et en énergie grise (production et transport depuis l’Italie et l’Allemagne). Une étanchéité de type EPDM (caoutchouc synthétique) présente également un meilleur écobilan que les membranes plastique ou bitumineuse conventionnelles.

Si la statique du toit le permet, privilégiez des mélanges de substrats naturels et/ou recyclés (ex: briques concassées) d’origine locale, disponibles dans les gravières de la région lausannoise. Les substrats industriels à base de roche volcanique et d’argile expansée sont plus légers mais nettement plus coûteux, en francs et en énergie grise (production et transport depuis l’Italie et l’Allemagne). Une étanchéité de type EPDM (caoutchouc synthétique) présente également un meilleur écobilan que les membranes plastique ou bitumineuse conventionnelles.

  • 12 cm
    c’est l’épaisseur moyenne minimale du substrat pour une bonne croissance végétale. Idéalement varier les épaisseurs entre 10 et 15 cm.
  • 10 %
    c’est le pourcentage de matières organiques à ne pas dépasser dans le substrat. Un sol trop riche favoriserait la croissance de l’herbe, au détriment des fleurs amatrices de sols maigres, et il y aurait donc aussi plus d’entretien!
© DR
En relation
Coordonnées

Service des parcs et domaines
Direction du logement, de l'environnement et de l'architecture

Avenue du Chablais 46
Case postale
1007 Lausanne  

Situer sur le plan

Ecrivez-nous
Site officiel
Tél. +41 21 315 57 15

Accessibilité:
Partiellement accessible en fauteuil roulant Toilettes partiellement accessibles en fauteuil roulant Pas de places de stationnement accessibles