Végétation et panneaux solaires

La végétalisation extensive est tout à fait compatible avec la production d’énergie solaire sur un même toit. Elle est à la fois avantageuse pour les plantes et les panneaux photovoltaïques!

© Benoît Reveney
En rafraîchissant les panneaux, les plantes améliorent le fonctionnement des installations photovoltaïques. Comme ici sur le toit des Halles sud de Beaulieu.

La Ville de Lausanne investit dans les énergies renouvelables (Si-Ren SA) et mise sur ses toits plats pour alimenter chaque année davantage de ménages en kilowatts solaires. En faisant aujourd’hui la promotion des toitures végétalisées, Lausanne ne remet pas en question pour autant sa politique énergétique! En réalité, la combinaison de la végétation et des installations photovoltaïques est tout à fait possible et même recommandée, car elle s’avère à la fois bénéfique aux plantes et aux panneaux solaires.

© SPADOM

La combinaison gagnante

Meilleur rendement énergétique

De nombreuses études le prouvent: en rafraîchissant l’arrière des panneaux par leur évaporation,
les plantes et le substrat maintiennent un climat supportable en été, proche de la température de l’air, et réduisent les pertes de rendement énergétique. Les cellules photovoltaïques supportent en effet mal la surchauffe, au point que leur efficacité diminue dès que leur température dépasse les 25°C. En contrepartie, les panneaux solaires procurent de l’ombre et de l’humidité aux plantes, ce qui rend leurs conditions de vie moins extrêmes.

Conseils et précautions

Seules les installations solaires dont les panneaux sont inclinés (en «shed») et suffisamment espacés, sont compatibles avec les plantes, car il leur faut un minimum d’espace et de lumière pour pouvoir s’épanouir (voir les exemples de réalisation ; toutefois, on peut aussi décider de végétaliser l’espace situé autour de panneaux solaires posés à plat, soit selon la technique Est/Ouest). Et idéalement:

  • surélever les panneaux d’au moins 20 cm par rapport au niveau du sol, afin que les plantes ne fassent pas de l’ombre aux cellules;
  • répartir différemment le substrat utilisé pour lester les panneaux:  8 cm  devant les panneaux (maintien d'une végétation basse), et jusqu'à 14 cm à l'arrière et dessous, pour favoriser la croissance des plantes de mi-ombre;
  • implanter des espèces différentes selon les situations: consultez notre liste de plantes pour toitures solaires;
  • profiter des visites de contrôle de l’installation solaire pour arracher les plantes indésirables (semis spontanés, envahissantes ou autre) qui lui portent ombrage.

La combinaison gagnante

Les halles de Beaulieu, haut-lieu de la biodiversité

Depuis avril 2014, une alliance exemplaire entre végétation et production solaire existe sur l’immense toiture des Halles sud de Beaulieu.

Grâce à une étroite collaboration entre la Fondation de Beaulieu, SI-Ren SA et le Service des parcs et domaines de la Ville de Lausanne, quelques 80 espèces des plantes indigènes ont pris place entre les 3'000 m2 couverts par l’installation photovoltaïque. En bordure, des points d’eau ont été installés pour les insectes et les oiseaux, tandis que des tas de bois et des bûches offrent le gîte et le couvert à une foule de petites bêtes.

© Aino Adriaens
Des points d’eau ont été aménagés sur le toit des Halles Sud de Beaulieu par les jardiniers de Lausanne.