Place de la Gare et sous-sol

La place de la Gare sera réaménagée majoritairement en une zone piétonne dont la zone de circulation au nord deviendra un «espace partagé de mobilité». Ce réaménagement permettra de promouvoir la qualité de vie et de prioriser la mobilité active et les transports publics sur les transports individuels motorisés.

© Pôle Gare
En quelques chiffres
75%
de la surface dédiée aux piétons, contre 35% actuellement
8
points d’accès piétons au sous-sol de la place de la Gare
750
places en vélostation
3000
piéton·ne·s / heure attendus à l’horizon 2030

La nouvelle place de la Gare deviendra un lieu majoritairement dédié à la mobilité active et aux transports publics. Aménagée pour répondre aux besoins de toutes et tous, en vertu de l’accessibilité universelle notamment, cet espace arborisé deviendra un lieu de vie de qualité.

La partie sud de la Place sera dédiée à une grande esplanade piétonne d’environ 75% de sa surface (contre 35% aujourd’hui). Au nord de la Place, la zone de circulation sera aménagée en «zone particulière» au sens du Plan directeur communal, où le transport individuel motorisé est modéré au profit des piétons, des cyclistes et des transports publics. Ce nouvel espace généreux permettra un usage convivial et une appropriation des lieux. Une augmentation significative de l’arborisation vise aussi à réduire l’effet d’îlot de chaleur.

La méthode de réalisation retenue pour la construction du sous-sol de la Place est celle dite «en taupe». Elle consiste à creuser par secteur pour assurer son usage partiel continu pendant la durée du chantier. Ceci permettra notamment de maintenir l’accès aux transports publics.

La création du sous-sol donnera à ce nouvel espace la fonction de hall de gare. Dimensionné de manière généreuse, il assurera la fluidité piétonne dans un cadre sécurisé entre les passages inférieurs de la gare, les quais, les stations de métro, ainsi que les arrêts de bus en surface de la place de la Gare. Les nombreuses possibilités d’accéder à la Place depuis le sous-sol, et inversement, faciliteront les cheminements piétons en direction de la Ville.

L’organisation du sous-sol est la suivante:

  • Les arrivées des trois passages inférieurs traversent la gare et sont connectés au sous-sol de la Place et aux accès aux quais
  • Une vélostation de 750 places
  • Une zone commerciale de 1000 m2
  • Des liaisons souterraines avec le bâtiment de la place de la Gare 4, avec le bâtiment Ruchonnet 1, ainsi qu’avec le futur quartier de la Rasude

Le projet d’aménagement de la Place prévoit d’augmenter significativement le nombre d’arbres et d’aménager de généreuses surfaces plantées en regard du projet de 2016, en respectant les contraintes constructives dictées par le sous-sol. Ainsi, une plus grande diversité d’essences sera possible et le renforcement de la végétation favorisera l’ombre et aidera à lutter contre les îlots de chaleur.

Ce système de plantations remplira à la fois une fonction de repère sur la Place et de repos à l’écart des flux principaux. La double esplanade pourra aussi accueillir des manifestations du type marché, des chalets en fin d’année, des œuvres ou des stands divers.

La place de la Gare et son sous-sol deviendront une interface multimodale de transports publics et d’accueil des piéton·ne·s en direction de ou vers la gare ou encore en transit entre le nord et le sud de la ville. La réalisation d’un espace partagé de mobilité sur la zone de circulation au nord de la Place donnera la priorité à la mobilité active et aux transports publics. Les besoins en termes d’emplacement notamment pour les taxis, les cars, la dépose minute, les vélos et les deux roues motorisés s’articulent autour du projet.

La réorganisation des flux et du stationnement dans le périmètre Pôle Gare repose sur les résultats de différentes démarches participatives et études, notamment sur l’accessibilité à pied, à vélo ou pour les personnes à mobilité réduite.

Le projet de l’interface multimodale de la place de la Gare et la réorganisation de la mobilité dans ce secteur répondent aux objectifs d’utilisation des transports publics et de la mobilité active définis dans l’«Agenda 21 de la Ville de Lausanne», à la stratégie municipale en matière de lutte contre le réchauffement climatique, et aux objectifs du programme de législature 2016-2021. Il s’inscrit également dans la planification régionale conformément au Plan d’agglomération Lausanne-Morges.

De plus, la Ville a conduit des études et des démarches participatives auxquelles ont pris part de nombreux.ses riverain·e·s, commerçant·e·s et également des enfants. Les résultats de ces études ont contribué à la qualité des projets élaborés dans le périmètre Pôle Gare. Ils ont notamment été intégrés dans les cahiers des charges des concours de la place de la Gare, du quartier des Fleurettes et des espaces publics sous-gare. Une étude d’accessibilité universelle sur le projet de la place de la Gare accompagne également le développement du projet d’aménagement.

Finalement, la Ville a pris en considération les enjeux économiques, commerciaux et sociaux portant sur les conditions d’exploitation des espaces commerciaux qui se trouvent dans le sous-sol.

En tant que porte d’entrée de la ville, le projet de la place de la Gare a été élaboré dans le cadre d’un concours organisé par la Commune en 2016, sous la forme de mandats d’étude parallèles (MEP). Suite à sa présentation publique du 20 avril au 1er mai 2016, le projet a connu d’importantes évolutions en phase avec les enjeux d’usages et des études complémentaires ont permis des améliorations notoires.

Le projet fait encore l’objet d’optimisations conformément aux besoins des différent·e·s acteur·ice·s.

Jalons du projet

2014

2015

  • Préavis municipal 2015/18 pour le deuxième volet des études et la communication, notamment sur le soussol et la place de la Gare
  • Etude pluridisciplinaire et enquête «C’est le moment de faire votre Place!»
  • Réalisation de trois ateliers consultatifs
  • Procédure de Mandats d’étude parallèles sur l’aménagement de la place de la Gare et nomination d’un projet lauréat
  • Préavis municipal 2015/79 pour fixer les conditions-cadres du projet Pôle Gare

2016

  • Annonce publique du projet lauréat et exposition des projets de la procédure de MEP
  • Exposition publique in-situ «Regards en place»
  • Démarche participative sur l’accessibilité de la gare à pied et à vélo
  • Démarche participative «Pousses urbaines» pour comprendre la relation des enfants avec l’espace public, notamment sur la place de la Gare et ses alentours

Depuis 2017

  • Développement du projet de construction du sous-sol de la place de la Gare et de la surface de la Place en collaboration avec les CFF
  • Signature des conventions y relatives
  • Poursuite du travail itératif avec la commission ad-hoc du Conseil communal et de la société civile

2018-2019

  • Examen préalable auprès du Canton
  • Étude de stationnement dans le secteur Pôle Gare
  • Etude sur les accroches entre la Place et les avenues de la Gare et Louis-Ruchonnet
  • Préavis municipal 2019/51 sur la situation du développement des projets dans le périmètre Pôle Gare

2020

  • Préavis municipal pour la part communale de financement du projet de construction de la Place et de son sous-sol (Interface multimodale de la place de la Gare IMPG)
  • Poursuite des études de mobilité et d’aménagement en vue de la mise à l’enquête publique
  • Mise sur pied d’un programme pour l’accompagnement des chantiers et de la mutation des quartiers

2021

  • Développement du projet d’aménagement intégrant de nouvelles données
  • Examen préalable du projet d’aménagement de la place de la Gare

2022

  • Mise à l’enquête publique du projet  de la place de la Gare

2023-2024

  • Entrée en force du permis de construire. Les travaux s’enchaîneront avec le retrait du chantier du sous-sol de la place de la Gare

2030-2031

  • Fin du chantier de la place de la Gare – date estimative

En relation