Un site de la

Les publications

Catalogues des collections et des expositions temporaires, les publications du musée constituent des sources documentaires de première main. Elles sont également proposées à la boutique de l'institution.

Lausanne, l'exposition - publications

© MHL

Sylvie Costa, Liliane Déglise, Laurent Golay, Claude-Alain Künzi, Diana Le Dinh, Anne Leresche, Isabelle Mercier
2018, 48 pages, 14.8 x 21 cm
version française
english version
CHF 16.-


Lausanne, l'Exposition

© MHL

Laurent Golay
2018, 38 pages, 14.8 x 21 cm
CHF 16.-


Lausanne, l'Exposition
 

© MHL

Un voyage rigolo pour découvrir objets, peintures et affiches du Musée historique Lausanne.

Textes de Marie-Claire Jahiel illustrés par Anne Wilsdorf
2018, 52 pages, 14,8 x 210 cm
CHF 16.-


Lausanne, l'Exposition

© MHL

Isabelle Mercier
2018, 14 pages en léporello
12 x 21 cm
CHF 9.-


Lausanne, l'Exposition

© MHL

Anne Leresche
2018, 14 pages en léporello
12 x 21 cm
CHF 9.-


Lausanne, l'Exposition

Musée historique Lausanne - 100 ans

© MHL

Le livre qui raconte le musée

Le MHL a 100 ans. A la tête de très riches collections, il est devenu un acteur culturel majeur et l'un des plus importants musées de ville en Suisse.

Les portraits de celles et ceux – scientifiques, politiciens, administrateurs, techniciens, donateurs, artistes, médiatrices – qui ont contribué à ce succès forment une longue et étonnante galerie, tandis qu'une sélection d'œuvres propose une merveilleuse et ébouriffante promenade au cœur des collections.

Textes de Laurent Golay, Sylvie Costa, Claude-Alain Künzi, Diana Le Dinh
255 pages, 21,5 x 24 cm, Editions Favre
CHF 44.–


Lausanne, l'Exposition

Collections

© MHL

La publication retrace l'histoire du Musée industriel de Lausanne, créé en 1862. Elle rappelle le contexte qui l'a vu naître, les intentions de ses créateurs – Catherine de Rumine et Charles-Théophile Gaudin – la constitution des collections, leur classification et le style de présentation choisis. Elle s'intéresse aussi aux particularités architecturales du bâtiment qui a abrité le premier musée industriel de Suisse à la rue Chaucrau.

Richement illustré, le catalogue présente, selon leur classification originale – les règnes animal, végétal, minéral complétés par une section d'horlogerie et d'arts graphiques – plus de 100 objets quotidiens ou d'exception tels que: peigne en buis, cravache en cuir d'hippopotame, éventail en papier et ivoire, balsamaire romain, missel de la Curie, épée d'enfant, daguerréotype, sculpture en dent de morse, étui à cartes de visite, coquille de nautile gravée ou carafe en cristal.


Textes de Catherine Kulling, préface de Laurent Golay
2014, 280 p. 200 illustrations couleur, 16 x 22 cm, ISBN 978-2-9700592-4-0
CHF 35.-


Exposition
Collection d'objets

 

© MHL

Les vues de Lausanne, peintes, dessinées et gravées constituent aussi bien le matériau original du Musée historique qu’un corpus illustrant de manière spectaculaire plusieurs siècles de production artistique et de vie urbaine.

Pour la première fois, un ouvrage offre à voir les plus belles et les plus significatives. De la fin du 16e siècle aux années 1960, plus de 150 œuvres déroulent l’histoire de la ville et constituent un nouveau chapitre de l’histoire de l’art en Suisse. Des noms célèbres – Töpffer, Linck, Bocion, Grasset, Clément - côtoient des artistes reconnus localement – Curtat, DuBois, Vuillermet, Morgenthaler.

Sur une série de doubles-pages sont reproduits des chefs-d’œuvre en grand format; des notices biographiques apportent un éclairage sur la carrière des artistes; des articles de synthèse parlent des différents modes de perception et de représentations de la ville à travers les époques et les quartiers.

Cité à la topographie plurielle, Lausanne est à la fois ville, campagne au moins jusqu’au début du 20e siècle, lacustre et pentue. Elle conjugue douceur des rives et âpre beauté des cimes, retenue et dépassement.

Tout en perpétuant la mémoire historique des modifications urbaines, ces œuvres témoignent de la richesse des regards qui se sont posés sur elle au cours des siècles et en ont fait un véritable modèle artistique.


Textes de Sylvie Costa Paillet, Liliane Déglise, Jean-Claude Genoud, Laurent Golay, Catherine Saugy
2009, 176 p. dont 24 panoramiques, 129 illustrations couleur, 16 x 22 cm, ISBN 978-2-9700592-1-9
CHF 29.-


Accrochage "Vues de Lausanne"
Collection des peintures et arts graphiques

© MHL

Un bébé joufflu, un gendarme à cheval, de «faux» alpinistes, un militaire amoureux des chats, une «starlette» posant près d’un canon à neige: ces figures aux profils contrastés ouvrent quelques-uns des chapitres du nouveau volume de la série de catalogues, inaugurée en 2006, que le MHL consacre à ses collections.

Après celui des objets, le département des photographies se voit ainsi offrir l’occasion de faire connaître ses vastes fonds (300'000 documents environ) qui, par leur richesse et leur diversité, sont à même d’intéresser un très large public, du spécialiste le plus averti au simple curieux.

Documents, sources historiques, objets de nostalgie, ces images racontent l’évolution de la société lausannoise et les modifications physiques de la ville, tout en dévoilant les transformations du regard photographique et de ses usages depuis les débuts du médium.

Destinée à être suivie par un second volume dédié à l’espace urbain et à son équipement, cette première publication s’attache aux aspects sociaux et humains. Elle nous convie à un rapprochement avec des individus et des groupes, pris dans des moments forts de la vie en société, en situation ou mis en scène, dans un face à face qui n’est pas sans évoquer, parfois, un jeu de miroirs.


Textes de Diana Le Dinh, Anne Leresche, Laurent Golay
2007, 144 p. 110 illustrations, 16 x 22 cm, ISBN 978-2-9515033-8-0
CHF 29.-


Collection de photographies

© MHL

Ce catalogue des collections du MHL est dédié aux objets, une appellation qui tient compte de la formidable diversité des pièces de ce département: mobilier, orfèvrerie, costumes, instruments scientifiques...

Catherine Kulling, conservatrice au MHL, a fait parler 62 pièces qui vous racontent ainsi la «petite» et la «grande» histoire de Lausanne et des Lausannois, de l'écritoire de Frédéric-César de La Harpe au modèle réduit du mésoscaphe «Auguste Piccard».
Mémoires d'usages anciens, d'événements, de pratiques sociales humbles ou précieuses, les objets sont reproduits en pleine page et en quadrichomie, avec un détail de la signature ou de la marque, et souvent accompagnés d'œuvres apparentées: gravures, photographies, affiches... qui les replacent dans leur contexte historique.


Texte de Catherine Kulling
2006, 144 p. 16 x 22 cm, ISBN 2-9515033-6-9
CHF 29.-


Exposition
Collection d'objets

Expositions temporaires

© MHL

Dès ses origines, le vêtement est à la fois une protection, une parure et un signe d’identité sociale. Avec l’essor du luxe au moyen-âge, puis de la mode dès le 17e siècle, il endosse un nouveau  rôle : sculpter la silhouette.

Au travers de cinq chapitres et d’une série de focus sur vingt-quatre pièces des vestiaires masculins et féminins,  l’ouvrage propose une exploration des métamorphoses de la silhouette, du 17e siècle jusqu’à nos jours. Par une approche mêlant histoire, histoire de l’art et sociologie, il met en évidence les contextes et circonstances de ces évolutions, en confrontant la situation de Lausanne à celles d’autres lieux de Suisse et d’Europe.

 

 


Textes de Laurent Golay, Claude-Alain Künzi, Sylvie Costa, Diana Le Dinh, Soline Anthore Baptiste

Format : 17 x 23 cm, 96 pages, 96 illustrations
Editeur : Favre, Lausanne - ISBN 978-2-8289-1774-6
Prix : CHF 24.80
Disponible à la boutique du MHL


Exposition

© Christian Coigny - Ides et Calendes

Christian Coigny (1946), après un bref passage à l’Ecole de photo de Vevey, part à 23 ans pour San Francisco où il s’établit et vivra pendant cinq ans. Nombreux séjours au Brésil et au Mexique. Rentre en Europe et s’installe à Lausanne. Lui sont alors confiées de multiples campagnes publicitaires internationales, dont Chopard, Vitra, IWC, les Grands Magasins Bon Génie-Grieder, Mercedes.
Parallèlement, Coigny mènera une démarche personnelle, solitaire et exigeante dont cet ouvrage - survol de quarante ans de travail - est un reflet. Charles-Henri Favrod a écrit de lui : « La grande qualité de Christian Coigny est de ne rien ignorer de la méthode publicitaire, mais de savoir douter de l’objectivité des objets, de l’immobilité des natures mortes, de la banalité du quotidien. »
Le noir et blanc domine. Culte de la lumière. Pour Coigny, une véritable quête.
Ses photos sont un hommage au corps de la femme très présent dans son travail, comme à celui de l’homme. Un érotisme pudique.
Cet ouvrage, qui comblera les amateurs, est le cinquième consacré à son travail.


Texte de Christophe Gallaz
Editions Ides et Calendes, 2014, 252 p. 180 illustrations,  ISBN 978-2-8258-0258-8
CHF 70.-
Disponible chez l'éditeur


Exposition

© MHL

Connu pour ses vitraux et ses décorations murales dans des bâtiments publics et des églises, Louis Rivier (1885-1963) est pourtant méconnu dans l’art qu’il pratique de manière quotidienne dans son atelier. Il y développe une peinture intimiste et domestique constituée de portraits des membres de sa famille. Promeneur solitaire, il trouve aussi dans la nature un refuge propice à la contemplation et à la méditation.

Louis Rivier développe un style unique, imprégné de références picturales à la Renaissance italienne et à la peinture du Nord. La précision de son trait conduit son œuvre vers une dimension photographique moderne. Observateur pointu de la réalité, il élève l’image peinte à une idéalisation où les figures et la nature sont transfigurées.

Ce livre, publié à l’occasion de l’exposition éponyme au Musée historique de Lausanne, présente des peintures, pour la plupart jamais reproduites, des esquisses, des dessins tracés dans les agendas et les carnets du peintre.


Textes de Véronique Mauron, Marie-Odile Vaudou, Marie André, Anne Chaves-Rivier, Laurent Golay, François Boespflug, Edith Carey, David Auberson, Christophe Gallaz
Editions Till Schaap Berne, 2013, 132 p. 72 illustrations, ISBN 978-3-03828-094-1
CHF 48.-


Exposition

© MHL

L'univers public de Marcel Vidoudez (1900-1968), illustrateur talentueux de nombreux ouvrages pour la jeunesse, graphiste et cinéaste d'animation dont le style personnel – ligne claire, sobriété des décors, subtilité des couleurs aquarellées – a marqué des générations d'écoliers formés à la lecture dans Mon premier livre.


Textes de Josiane Cetlin, Nicole Vidoudez, Michel Froidevaux, Laurent Golay, Fabio Bestazzoni
Co-édition Musée historique de Lausanne et Editions Humus, 2013, 144 p. nombreuses illustrations en couleur,
15,4 x 23,5 cm, ISBN 2-940127-68-9

CHF 19.-
Disponible au musée ou chez l'éditeur où la publication intitulée Marcel Vidoudez, dessinateur érotique, parue simultanément, est également proposée


Exposition

© Ville de Lausanne

Un récit de «gestes à la croisée» de l’historique et du contemporain.

Aperçus contrastés sur la situation de la danse en Suisse: de la formation à la reconversion des artistes, sans oublier un rappel historique du développement de cet art, à Lausanne notamment.

Dans l’intimité des processus créatifs d’une dizaine de compagnies de danse contemporaine suisses romandes.

Photographiés et commentés, 140 objets fétiches qu’elles ont choisis d’exposer, racontent leur relation à la danse et à leur travail.








Textes de Marco Costantini, Fabien Ruf, Corinne Jaquiéry, Jean-Pierre Pastori, Christophe Reichenau, Serge Rochat, Selina Von Schack, Raphaël de Gubernatis
Co-édition Musée historique de Lausanne et art&fiction
2012, 200 p. 140 illustrations, 17 x 23 cm, ISBN 978-2-940377-57-2

CHF 29.-


Exposition

© MHL

De 2004 à 2008, la photographe Léonore Baud accède librement au grand chantier de percement du M2, le métro qui relie, de Ouchy à Epalinges, le sud et le nord de la ville de Lausanne.

 «La bonne image est celle qui montre au-delà de ce qu’elle montre, à la manière du bon texte qui conduit son lecteur au voisinage optimal des choses impossibles à formuler.

Léonore Baud connaît depuis ses débuts ce principe de raréfaction, qu’elle met en œuvre au point d’en avoir déjà fait son style. C’est dans cette perspective esthétique et poétique qu’elle capte Lausanne au moment même où celle-ci se fouille et se fore en ses profondeurs idéales...»
Tiré de la préface de Christophe Gallaz.


Textes de Christophe Gallaz, Laurent Golay, Philippe Kaenel
Coédition Infolio et Musée historique de Lausanne, 2009, 80 p. 44 photographies en quadrichromie, 20 x 24 cm, ISBN 978-2-88474-179-8
CHF 29.-


Exposition

© MHL

La première monographie consacrée à Henri Roorda van Eysinga (1870-1925) qui est sans doute l'humoriste le plus original de la Suisse romande ait connu.

Professeur de mathématiques au Gymnase de Lausanne, il publiait, outre ses manuels d'arithmétique, des livres recueillant ses chroniques d'humour, distillées dans La Tribune ou la Gazette de Lausanne, ainsi que dans La Tribune de Genève.

Auteur du fameux «Le pédagogue n'aime pas les enfants» (1917), il s'élèvera, sa vie durant, contre une école autoritaire, qui impose des schémas scolaires rigides et stériles, en décourageant le désir de connaissance de la jeunesse. C'est sous le nom de Balthasar que Roorda signait ses chroniques drolatiques dans les journaux et qu'il publia aussi quatre Almanachs, «trésor de gaîté», entre 1923 et 1926.
Déprimé, endetté et désabusé, Roorda mit fin à ses jours le 7 novembre 1925, à Lausanne.
Dans Mon suicide, texte posthume paru un an plus tard, il évoque et justifie les raisons de son choix. Avec lucidité et ironie, il exprime sa désespérance face à la pesanteur de la vie sociale - argent, hypocrisie - et avoue sa fatigue de la vie. «Je vais peut-être me rater. Si les lois étaient faites par des hommes charitables, on faciliterait le suicide de ceux qui veulent s'en aller

Ouvrage collectif publié à l'occasion de l'exposition Drôle de zèbre Henri Roorda. 1870-1925 au mhl. Le livre contient aussi huit textes de Henri Roorda inédits en volume.


Textes de Doris Jakubec, Gilles Losseroy, Tanguy L’Aminot, Roger Gaillard, Carine Corajoud, Michel Froidevaux, Danièle Mussard, Gilbert Salem, Laurent Golay
Co-édition Musée historique de Lausanne, Association des Amis de Henri Roorda et éditions Humus, 2009, 144 p. nombreuses illustrations, 17 x 20 cm, ISBN 978-2-940127-45-0
CHF 25.-


Exposition

© MHL

Le catalogue rassemble les textes de l'exposition Une Suisse rebelle. 1968-2008. Richement illustré, il trace les grandes lignes des événements et des mouvements qui marquèrent la Suisse de la fin des années soixante et de la décennie suivante en abordant des débats encore brûlants. 


Textes de Patrick Auderset, Bruno Corthésy, Dominique Frey, avec la participation de Marthe Porret-Steingruber
2008, 64 p. 48 illustrations, 15 x 21 cm, ISBN 978-2-9515033-9-7 (version française) et 978-3-905069-53-2 (version allemande)
CHF 12.-
Version française: épuisée
/version allemande au Musée de Liestal BL


Exposition

© MHL

Lausanne est le centre de production d'argenterie le plus important de Suisse au 18e siècle, exportant loin de ses frontières un style propre. Ce passé glorieux a légué à la ville une importante collection conservée au Musée historique de Lausanne.

Le livre propose une analyse des formes et des décors des objets lausannois et repositionne la production dans son contexte historique, politique, stylistique et religieux. Il démontre notamment que les orfèvres, tout en subissant les influences françaises et anglaises, ont su développer un style particuler et facilement reconnaissable entre tous, considéré de nos jours comme un somme d'élégance, perpétuellement réutilisé par les grandes fabriques d'argenterie en Suisse. Il aborde également les modes de production, le marché et les commanditaires.

Ce catalogue raisonné des 300 pièces et 75 dessins d'argenterie de la collection du Musée historique de Lausanne, comprenant un inventaire réactualisé des 300 poinçons, constitue un outil indispensable pour spécialistes et amateurs.


Textes de Christian Hörack, Catherine Kulling
2007, 280 p. près de 1000 illustrations, 21,5 x 30 cm, ISBN 978-2-9515033-7-3
CHF 69.-


Exposition

© MHL

Trois photographes, trois visions du monde, trois personnalités: Pierre Izard (1906-1998), Erling Mandelmann (1935) et Claude Huber (1938). Une exploration du photojournalisme au 20e siècle à travers deux époques. Celle de Pierre Izard, pionnier du genre à Lausanne dès 1929 et celle de ses cadets, Erling Mandelmann et Claude Huber actifs dès les années 1960.

Des portfolio individuels et une présentation transversale réflètent la diversité des regards et des procédés à l'œuvre.






Textes de Diana Le Dinh, Anne Leresche, Claude Huber, Erling Mandelmann,
Co-édition Editions Benteli et Musée historique de Lausanne
2007, 165 p. 140 photographies, ISBN 978-3-7165-1476-4
CHF 39.-


Exposition

© MHL

Sommaire

  • Avant-propos, Laurent Golay
  • Dérision et mélancolie dans le paysage, Claude Reichler
  • Le vieux bousilleur – The Old Bungler, Matthew Tree
  • Le pense-bête, un conte – Eselsbrücke, ein Märchen, Beat Christen
  • Liste des œuvres
  • Eléments de biographie
  • Expositions, performances, collections
  • Publications

Textes de Beat Christen, Laurent Golay, Claude Reichler, Matthew Tree
Co-édition Musée historique de Lausanne et Somogy éditions d'art Paris
2006, 120 p. 66 illustrations, 22 x 29,5 cm
ISBN 2-7572-0000-3

CHF 39.-


Exposition

© MHL

Riche d'illustrations souvent inédites, le livre contient des textes sur les architectes tessinois, Vladimir Nabokov à Montreux, les les Suisses et la création de l’Académie Pierre le Grand, I. Bianchi pionnier de la photographie à Saint-Pétersbourg, les lieux de vie des étudiants et révolutionnaires russes en Suisse, militaires et précepteurs au service des tsars, les relations Stravinsky - Ramuz, et Jérémie Pauzié, joaillier de Catherine II.




Textes de Nikolai A. Kopanev, Olga Kirikova, Tatiana Moiseeva, A. Mario Redaelli, Pia Todorovitch Redaelli, Mélanie Draveny, Peter Collmer, Alain Rochat, Galina B. Glushanok, Laurent Golay, Alexandra Kaourova
Co-édition Benteli Verlag et Musée historique de Lausanne
2006, deux versions: français et russe, 96 p. 48 illustrations couleur, 29.5 x 22 cm,
ISBN 3-7165-1428-4 (version française), 978-3-7165-1428-3 (version russe)

CHF 39.-
Version française: épuisée


Exposition

© MHL

Foyer culturel et but du Grand Tour, l’Italie voit affluer nombre d’artistes au 18e siècle. Parmi eux, François Keiserman qui, sur les traces de Louis Ducros, s'installe à Rome en 1789. Il y mettra à profit sa souveraine technique de l'aquarelle. Travaillant avec plusieurs assistants romains, il fera ensuite venir ses cousins de La Sarraz, Jean-François Knébel, puis Charles-François Knébel dont l'oeuvre fut poursuivie par son fils Titus.

Une invite au voyage temporel et artistique: sur la piste des aristocrates voyageurs du 18e siècle, friands de culture antique, et d’une famille d'artistes vaudois qui illustra magnifiquement les paysages de ses périples italiens.


Textes de William Hauptman, Laurent Golay
2005, 96 p. 70 illustrations en quadrichromie, 29.5 x 22 cm, ISBN 2-9515033-5-0
CHF 39.-


Exposition

© MHL

Les diverses techniques mises en œuvre par d'habiles doigts féminins sont abordées, notamment le tricot de perles que le «Manuel des Demoiselles» conseille et décrit en 1830.
La manière dont on a porté ses objets personnels a varié selon les époques et les modes. Textes et images évoquent par exemple celles des réticules et des châtelaines, dont l'usage s'est perdu.
De nombreuses illustrations en couleurs de sacs et bourses des collections, jusque-là inédits, rappellent ces différentes techniques et fonctions. D'autres permettent, grâce à des tableaux et des gravures, de montrer ces précieux accessoires portés par des femmes.


Textes de Catherine Kulling, Liliane Guinard, Catherine Saugy
2005, 72 p. 41 illustrations couleur, 12 x 22 cm
ISBN 2-9515033-4-2

CHF 24.-


Exposition

© MHL

Rien ne prédestinait Germaine Martin (1892-1971), née dans une famille bourgeoise de Lausanne, à devenir la seule photographe professionnelle romande de son époque pouvant revendiquer le statut d’artiste. Pourtant elle n’hésite pas à partir, à l’âge de 19 ans, pour étudier la photographie à Munich. Après avoir co-dirigé un atelier de photographie à Moscou puis à Berlin, elle s’installe définitivement à Lausanne où elle accueille dans son studio, dès 1928, une clientèle en quête d’une esthétique nouvelle.

Audace, créativité, modernité: autant de termes qui permettent de cerner la personnalité aussi bien que l’oeuvre de la jeune femme. Abandonnant rapidement le modèle pictorialiste, elle s’oriente vers une démarche très personnelle, marquée par le langage formel des avant-gardes qui s’affirme dès les années vingt.



Textes de Olivier Lugon, Alain Clavien, Magali Junet, Laurent Golay, Anne Leresche
2004, 160 p. 166 photographies noir/blanc, 29,5 x 23,5 cm, ISBN 3-7165-1380-6
CHF 39.-


Exposition

© MHL

Vingt-huit tirages photographies choisis. Une vision condensée des inventaires dressés par Jean-luc Cramatte à l'ancienne Policlinique médicale Universitaire de Lausanne.


2004, 28 p. 27 illustrations noir/blanc pleine page, 20 x 20 cm
CHF 10.-


Exposition

© MHL

La carte est le lieu de rencontre entre ce qui nous échappe physiquement et visuellement (la surface du globe) et les signes, merveilleux essais d’une tentative d’appropriation de ce que nous ne pouvons maîtriser qu’en le réduisant à notre échelle.

Une histoire de la cartographie, est un hommage aux explorateurs, inventeurs, aventuriers et arpenteurs qui ont parcouru la Terre en tous sens, tentant – suivant en cela des desseins divers… – de transcrire et de transmettre ce qu’ils furent parfois les premiers à voir.

Œuvre et document, la carte est en outre un sujet de choix pour un musée d’histoire. Elle apparaît en effet comme le récit figuré, le témoignage légèrement décalé, de découvertes, de conquêtes, d’alliances, de bouleversements territoriaux, bref, d’une grande partie de ce qui fait notre Histoire. Laurent Golay, directeur du mhl.


Textes de Laurent Golay, Micheline Cosinschi, Hans-Uli Feldmann, Thomas Klöti, Jocelyne Hefti, Hubert Dupraz
2004, 112 p. 80 illustrations couleur, 29,5 x 22 cm
CHF 39.-


Exposition

© MHL

Itinéraire qui mène de la plume d'oie au stylo à bille touche aussi bien à la technique qu'à l'esthétique, non sans une pointe de nostalgie. Qui a oublié ses efforts plus ou moins laborieux pour discipliner crayon, plume ou stylo lorsqu'il apprenait à écrire?

Le catalogue présente et raconte l'évolution des objets, instruments d'écriture et supports. Ce voyage dans le temps et les techniques de l'écrit s'achève sur la présentation des différentes formes de calligraphie. 


Textes de Catherine Kulling, Catherine Saugy
2003, 53 p. 30 illustrations, 21 x 29.7 cm
CHF 20.-


Exposition

© MHL

Claude Huber porte sur le monde qui l’entoure un regard qu’il nomme «citoyen». Si, par le passé, il a abondamment documenté l’individu dans son cadre social et culturel, il s’intéresse aujourd’hui à notre proche environnement et nous invite à une promenade en images à travers le site de l’EPFL et de l’UNIL à Dorigny et Ecublens. Fasciné par ce vaste complexe posé comme une presqu’île au milieu d’un paysage lacustre autrefois campagnard, il a arpenté les lieux pendant plus de quatre ans, observant formes et lumières, choisissant minutieusement sujets et cadrages.

Revendiquant une démarche documentaire, il s’efforce de rendre compte de la transformation d’un site avec un maximum d’objectivité. Il souhaite «montrer les objets construits, les espaces qu’ils dessinent, les enjeux formels ou stylistiques et les concepts qui les sous-tendent».
Claude Huber a choisi de multiplier les prises de vue, mêlant plans larges et sujets de détails, sans craindre la surcharge. Accumulation, images frontales claires et précises, cadrages ouverts aux bords aléatoires, noir et blanc, absence de l’être humain sont les moyens mis en œuvre pour «marquer fortement la densité du réel figuré par l’image et ainsi faire exister ce lieu de la ville au-delà d’une abstraction urbaine».
Au-delà du simple témoignage sur un vaste projet urbanistique et architectural, ces images incitent le spectateur à s’interroger sur l’utilisation de l’espace public.
Le choix – très controversé à l’époque – d’implanter les Hautes Ecoles en périphérie de la ville était-il pertinent et serait-il encore fait aujourd’hui? A-t-on créé un ensemble harmonieux et cohérent s’intégrant dans le paysage? L’architecture de tel bâtiment nous touche-t-elle? Autant de réflexions que les belles photographies de Claude Huber nous engagent à faire, tout en (re)découvrant un site trop peu connu.


Textes de Claude Huber, Jean-Bernard Racine, Sylvain Malfroy
2003, 92 p. 152 photographies, 31,5 x 23 cm
CHF 29.-


Exposition

© MHL

Les poêles en catelles à décor peint ont connu une grande vogue en terre vaudoise au 18e siècle
Il en reste aujourd'hui près de 300 datant des années 1720 à 1790!
Durant cette période, la vitalité économique des milieux aisés entraîne la construction – ou la reconstruction – de nombreuses et riches demeures. Le poêle en catelles peintes est un élément important: il est prestigieux, efficace, économique, peu salissant... Des «dynasties» de potiers installées dans les principales villes vaudoises – les Pavid et Ingold à Yverdon, les Pollien à Lausanne, les Küchly et les Zimmermann à Vevey ou les Bezançon à Nyon – ont tenté de satisfaire une clientèle exigeante.
Il n'est pas aisé d'identifier la production des uns et des autres, surtout lorsque les poêles ont été réalisés en dehors des centres de fabrication. Quelques pièces signées et datées permettent heureusement de distinguer différents modèles ou types et de mettre en évidence leur évolution. En outre, les documents d'archives conservent la trace des commandes et paiements des fourneaux construits dans des bâtiments publics.
L'ouvrage permet de découvrir les artisans et propose une typologie des poêles subsistant encore, illustrée de plus de 500 photographies


Textes de Catherine Kulling
2001, 320 p. 500 photographies, 24 x 30 cm
CHF 42.-
Epuisé

© MHL

Lausanne est, à cette époque, une cité en profonde mutation, mue par l'idéologie du progrès héritée du siècle précédent. Découvertes techniques et scientifiques modifient profondément le visage de la cité comme les structures de la société urbaine. Tout change, tout bouge ...
Les pittoresques échoppes d'artisans ou les premiers chantiers modernes du siècle avec la construction du pont Chauderon, du Tribunal fédéral, de la tour Bel-Air, de l'usine à gaz et des bains de Bellerive, les premiers grands commerces et les premières grandes banques.

Les tramways, l'apparition des automobiles et des aéroplanes, les chantiers d'adduction d'eau, mais aussi les écoliers, les sportifs, la vie de famille, les concerts, les fanfares et les spectacles de théâtre, les premiers cinémas, les typographes comme les paveurs, les instituteurs comme les secrétaires et les infirmières: toutes les facettes – ou presque – de la vie lausannoise au début du XXe siècle défilent en sarabande devant nos yeux.


Textes de Anne Leresche, Patrick Auderset
2001, 26 p. 23,5 x 29,5 cm, ISBN 2-9515033-3-4
CHF 32.-

© MHL

Cette publication de l'historien de l'art Philippe Lüscher présente un ensemble représentatif de la production de tapisseries de la fin du 16e à la fin du 18e siècles, issues d'ateliers des Flandres et de France. La plupart garnissent des salles de Maison de Mon-Repos à Lausanne. Elles proviennent en bonne partie de la collection Marcel Benoist (1864-1918), Français établi à Lausanne à la fin de sa vie. A son décès, il légua l'intégralité de ses biens au gouvernement suisse qui déposa ses collections artistiques à Lausanne. Celles-ci furent rachetées en 1965 par la Ville de Lausanne.

Richement illustrée, cette étude s'adresse autant aux connaisseurs qu'aux amateurs de tapisseries.


Textes de Philippe Lüscher
2001, 48 p. 16 illustrations couleur, 23 x 18.5 cm
CHF 20.-

© MHL

Il y a bien sûr l'éternel émerveillement de l'être humain - petit ou grand - face au monde miniature. une manière comme une autre de se l'approprier, de se le rendre familier ...
Une manière aussi de le réduire non seulement dans ses dimensions, mais aussi dans sa complexité et dans sa diversité: le monde des maquettes est un monde d'harmonie et de calme; pas de dissonances, pas de coins mal famés où éclatent la misère et la violence. une façon de se rassurer ...

Une manière enfin de rêver. Qui n'a peuplé, enfant, son village en maisons de carton avec mille histoires plus rocambolesques les unes que les autres que l'on se raconte à soi-même?

De la maison en biscôme de Hansel et Gretel jusqu'aux maquettes des construcitons du Bauhaus, Dieter Nievergelt - grand collectionneur - nous initie aux arcanes du modélisme de papier. Avec une grande minutie il dresse l'inventaire complet des producteurs passés et présents et de leur production, en Europe et sur les autres continents. Il en fait aussi l'histoire, nous guidant des premiers «Kriegspiele» des jeunes princes auxquels on apprenait leur métier d'homme de guerre jusqu'aux derniers avatars publicitaires des maquettes-découpage. Chemain faisant il souligne les dimensions économiques de la production de maquettes-découpage, qui prirent le relais de l'imagerie populaire en perte de vitesse dans la première moitié du XIXe siècle.

Enfin il nous invite à découvrir dans l'histoire de cette production éminemment populaire une histoire du goût et des modes.

Ouvrages de synthèse, ouvrage novateur sur bien des aspects aussi, «Architecture de papier», apporte une contribution à l'histoire de l'imprimerie comme à celle des loisirs et des moeurs, dans un domaine encore très peu étudié. Olivier Pavillon


Textes de Dieter Nievergelt
2000, 176 p. 24 x 29,5 cm, ISBN 2-9515033-1-8
CHF 35.-

 

© MHL

Cette première publication de synthèse sur la miniature «suisse» couvre une période considérée comme celle du rayonnement du portrait miniature. Ce dernier acquiert ses lettres de noblesse au courant du 18e siècle, notamment en ville de Genève. Le rôle majeur qu'elle joue dans ce domaine s'affirme encore au siècle suivant et rayonne sur les territoires liés à la Confédération helvétique d'aujourd'hui.

Le développement de cet art, la qualité de la production et l'exportation d'un savoir-faire artistique et technique, furent autant de facteurs permettant aux artistes de ces petits Etats de tenir un rôle pilote dans le processus créatif lié à la miniature: qu'elle soit réalisée en ivoire, sur émail, parchemin ou papier.


Textes de Jean-Claude Genoud, Lucien Boissonnas, Bodo Hofstetter, Valérie Louzier-Gentaz, Bernd Pappe, Vincent Lieber, Hans Boeckh, Philippe Plantade
Co-édition Editions Slatkine et Musée historique de Lausanne
1999, 166 p. 22 x 28 cm, ISBN 2-05-101774-3
CHF 55.-
Disponible chez l'éditeur

© MHL

Pionnier de la photographie commerciale en Suisse romande durant la seconde moitié du XIXe siècle, André Schmid réunit toutes les qualités décrites par Alexandre Ken en 1864: «Il faut, pour produire une épreuve photographique réellement bonne, ces conditions si rarement réunies; un artiste opérateur habile, un bon instrument, un procédé parfait et un atelier intelligemment approprié».

Témoin de son temps, il fait évoluer son métier parallèlement aux développements techniques. Son oeuvre forme un ensemble complet et cohérent composé de sujets variés. Travail d'atelier – portraits mis en scène selon la coutume de l'époque, objets et vues d'intérieurs – alternent avec des scènes d'extérieur, une prouesse à l'époque, comme les multiples vues de son périple à pied de Genève au Gothard qu'il exploitera comme les «ancêtres» de la carte postale.

L'ouvrage richement illustré situe l'art de la photographie dans son temps, explore les particularités du métier de photographe commercial et précise les techniques de restauration consacrées à ces oeuvres périssables.


Textes de Anne Leresche, Daniel Girardin
Co-édition Musée de l'Elysée, Musée historique de Lausanne, Association Mémoire de Lausanne
1998, 120 p. 86 illustrations, 30 x 21 cm, ISBN 2-88350-000-2
CHF 35.50

© MHL

Il est une histoire parallèle à celle du développement d'une ville, celle des très nombreux plans et dessins de projets architecturaux et urbanistiques non réalisés.

Un dialogue s'instaure entre le développement urbain, le domaine bâti et les différentes visions que ceux-ci ont suscités. Il permet une autre compréhension du bâti et des choix qui ont présidé à sa réalisation. Il permet aussi de visualiser les tendances architecturales des époques clés du développement de la ville.

Le matériel est varié et de nature très diverse: projets des services d'architecture et d'urbanisme du canton et de la ville, concours d'architecture, propositions de professionnels ou de citoyens. Autant dire que la matière est vaste.

Des choix, dictés par l'actualité de 1996, ont été opérés. Le dossier comprend deux plaquettes qui rappellent des actions conjuguées du canton et de la commune:

  • La Cité: un lieu de pouvoir inaccessible, s'intéresse au quartier
  • Une salle à faire! rappelle les projets étudiés pour une salle de spectacle

Par deux fois, une longue histoire de projets avortés, de polémiques, de travaux de commission, de déceptions ou d'engouements.


Etienne Corbaz et Hugues Renaud
1996, Cahier contenant deux livrets: La Cité: un lieu de pouvoir inaccessible? (32 p.) et Une salle à faire (24 p), 22 x 30,5 cm
CHF 20.50

© MHL

La ville du 19e siècle subit une mutation profonde. Architectes, médecins hygiénistes, urbanistes avant la lettre, font exploser les dédales et enceintes de l'ancienne cité médiévale pour y amener la lumière, l'eau, construire des bâtiments prestigieux ou de rente, installer l'électricité et percer les nouvelles voies de communication qui accueilleront le chemin de fer ou les tramways.

Née en parallèle, la photographie est le témoin privilégié de ces transformations. Les grands chantiers tels que le comblement du Flon, la construction du château d'Ouchy, la réfection des clochers de St-François ou de la Cathédrale sont abondamment croqués. Visionnaires, nos ancêtres ont su conserver de larges pans de cette mémoire visuelle, base des riches collections photographiques conservées au Musée historique de Lausanne.

Le catalogue – richement illustré – est le miroir de ces histoires communes.



Alojz Kunik, Sylviane Pittet, Joëlle Neuenschwander Feihl
1995, 92 p. 115 illustrations noir/blanc, 21 x 29,7 cm

© MHL

Au 16e siècle, les potiers italiens ont produit ce que l'on considère comme les céramiques peintes les plus fines, dans des centres renommés tels Urbino, Deruta, Casteldurante, Venise ou Faenza. La tradition reste vivace en Italie, et l'on peut suivre les développements de la majolique tardive jusqu'au 18e siècle dans les fabriques ligures d'Albisola et Savone, de Castelli ou de Bassano près de Venise.

L'ouvrage présente une histoire de la majolique tout entière centrée sur une étude des décors et de leurs transformations au cours des siècles. Le lecteur est ainsi convié à suivre le développement de cet art, qui le conduit d'une certaine horreur du vide – caractéristique de la production du 15e siècle, où se rencontrent floraisons diverses, ornements classiques, etc. – vers ce que, par opposition, l'on pourrait qualifier d'amour du vide; désormais attentif aux aspects formels, le céramiste recherche l'accord parfait entre ornementation et forme de l'objet: naissance de la vaisselle blanche, éclosion de la grotesque, accueil des décors orientaux.

Un catalogue publié à l'occasion de l'exposition homonyme présentée au Musée historique de Lausanne en 1995 et au Historisches Museum Luzern, en 1997.


Pierre-Alain Mariaux, Philippe Lüscher
Co-éditions Albert Skira SA Genève, Musée historique de Lausanne, Historisches Museum Luzern
1994, bilingue français – allemand, 190 p. 150 illustrations couleur et noir/blanc, 28 x 22 cm, ISBN 2-605-00282-9
CHF 48.60

Mémoire vive - pages d'histoire lausannoise

Tous les numéros

Coordonnées

Place de la Cathédrale 4
1005 Lausanne  

Ecrivez-nous
Page du musée
Tél. +41 21 315 41 01