Un site de la

Compagnie Linga & AVSR – Sottovoce

© Gregory Batardon
Le 31 août à 20h00, église Saint-François

SOTTOVOCE

Linga & AVSR

Dans le cadre d'une coopération culturelle – Suisse/Croatie 2020/2021

  • Idée et chorégraphie: Katarzyna Gdaniec et Marco Cantalupo
  • Coproduction: Compagnie Linga, L'Octogone Théâtre de Pully et Zagreb Dance Center
  • Interprètes: Francesco Biamonte, Aude-Marie Bouchard, Kinda Gozo, Marti Güell Valbona (ou Valentin Henri), Ai Koyama, Marine Le Mouël, Dominique Tille, Zoéline Trolliet, Csaba Varga, Cindy Villemin
  • Création lumières: German Schwab
  • Direction vocale: Renaud Bovier
  • Oeuvres vocales: Georges Aperghis, Pérotin, Tomas Luis de Victoria, Meredith Monk, traditionnels norvégiens
  • Création musicale: Mathias Delplanque
  • Costumes: Geneviève Mathier
  • Construction décors: Emilien Allenbach
    ​​​​​​
    Prenez vos places ici
© Michel Bovay

“Le chant et la danse utilisent les chemins internes pour s’exprimer à la surface sensible du corps. Ils émergent – a sottovoce – tel un murmure, un chuchotement qui fait vibrer l’être."


Sur des oeuvres de Pérotin, Aperghis ou de la tradition vocale nordique, ainsi que sur une composition musicale de Mathias Delplanque, la Compagnie Linga et les chanteurs·euses de l’Académie vocale de Suisse romande (AVSR) nous embarquent dans un paysage sonore et mouvementé où se joue la confrontation, l’interpénétration, le métissage des genres. D’un contraste d’énergies et de physicalités naît, par l’infiltration du camp artistique opposé, un art hybride dicté par la nécessité de trouver un espace de dialogue.

© Gregory Batardon
Sottovoce (à voix basse, murmuré)

Le projet sottovoce est né en complicité et en collaboration avec l’Académie Vocale de Suisse Romande, chœur de chambre professionnel qui accueille des chanteurs professionnels de toute la partie francophone de la Suisse. L’intention était de travailler avec un groupe de danseurs et de chanteurs prêts à s’engager dans une recherche de mouvement physique associé à la voix et au chant. 

La danse et le chant sont deux disciplines artistiques qui utilisent le corps pour s’exprimer. Aucun besoin d’accessoire : la gorge se déplie, les membres se déploient ; la voix et le corps se donnent à entendre et à voir. Dans leur unicité. Dans leur exclusivité. L’échange de compétences et d’expériences a servi de toile de fond pour créer un langage d’expression commun. Mathias Delplanque, musicien électronique, a participé au projet pour jouer le rôle de passeur musical, médiateur de fréquences, lien et connexion phonique entre deux corps artistiques.

Confrontation, interpénétration, contraste d’énergies et de physicalités, croisement et métissage de techniques d’expression du corps, infiltration dans le camp opposé artistique, métissage finale de genres. Serait-ce l’occasion de faire naître un art hybride, proposant la possibilité d’une nouvelle écoute, d’un nouveau regard ?

Finalement, il a été question de travailler avec la variété et la richesse des expressions – sonores, gestuelles, mais aussi culturelles, de se confronter à la nécessité de trouver un langage commun qui prenne en compte les différences et l’altérité, sans lesquelles la communication ne serait possible.Un sujet d’actualité aujourd’hui, comme hier et sans doute demain, qui aborde une question sociétale fondamentale dans notre vie toujours plus multiculturelle. Cette réflexion sur la diversité des langages est une invitation à l’ouverture à l’autre.


Alors le vieux mythe biblique se retourne, la confusion des langues n’est plus une punition, le sujet accède à la jouissance par la cohabitation des langages, qui travaillent côte à côte. Le texte de plaisir, c’est Babel heureuse


Roland Barthes, Le Plaisir du texte

© Gregory Batardon
La Compagnie Linga

En 1992, Katarzyna Gdaniec et Marco Cantalupo réalisent leur désir d’indépendance et de créativité en fondant la Compagnie Linga (un  symbole de fertilité dans la religion hindouiste). Avec le soutien de la Ville de Pully, la Ville de Lausanne, le Canton de Vaud et Pro Helvetia Fondation suisse pour la culture, ils s’associent à l’Octogone, Théâtre de Pully/Lausanne (CH) où ils sont en résidence depuis 1993. Ils y développent un espace consacré à la recherche chorégraphique, mettant en scène une danse physique, sensuelle et puissante qui interroge l’influence des situations politiques et sociales sur les corps. Créant un à deux spectacles par an, ils imposent rapidement leur répertoire sur la scène suisse et internationale, devenant l’une des compagnies indépendantes les plus dynamiques du pays. Ils sont à ce titre invités dans les plus importantes manifestations de danse contemporaine.

En 2017, la Compagnie Linga fête ses 25 ans d’existence. Depuis sa fondation, Linga a collaboré internationalement avec, entre autres, l'Opéra de Lausanne, le Ballet National du Portugal, le Théâtre National de Mannheim et le Festival d'Avenches.

La compagnie compte de nombreux prix parmis lesquels en 1995, le Prix Leonide Massine de Positano (IT) et un récompense pour le Concours de chorégraphie de Hanovre (DE), En 2012 le Grand Prix de la Fondation Vaudoise pour la Culture et en  2019, le Prix suisse de Danse «Création actuelle de danse» avec Flow. 

https://www.linga.ch

© Marco Cantalupo
Oeuvres vocales chantées
  • Meredith Monk (1942) : Evening Light Ahead
  • Traditionnel, arrangement Grete Pedersen et Sondre Bratland : Jesus gjør meg stille
  • Traditionnel, arrangement Gunnar Eriksson : Gjendines bådnlåt
  • Georges Aperghis (1945) : Récitations (1978)
  • Tomas Luis de Victoria (1548-1611) : O Magnum Mysterium (motet à 4 voix)
  • Pérotin (1160-1230) : Beata viscera (monodie grégorienne)
  • Création musicale: Mathias Delplanque
© AVSR
L’Académie vocale de Suisse romande (AVSR)

Née en 2009 sous l’impulsion de Renaud Bouvier et Dominique Tille, l’Académie vocale de Suisse romande (AVSR) accueille des chanteurs professionnels ou en formation provenant de toute la Romandie. L’équilibre et la fusion des registres du chœur sont prioritaires pour l’AVSR qui cherche à former une palette de couleurs vocales grâce à la diversité des timbres. Même si l’académie possède un vaste répertoire, elle interprète principalement la musique chorale des xxe et xxie siècles, trop peu représentée au niveau professionnel en Suisse Romande à son goût.

Ses projets se présentent comme des expériences à partager, alliant l’exigence de l’interprétation à une forme vivante de concert où les œuvres sont mises en perspective dans leur histoire. Créer un dialogue entre des compositeurs et des époques, mettre en relation la musique et les lieux choisis et investir des espaces inattendus, tels sont les aspirations des productions de l’Académie vocale de Suisse Romande. Reconnue comme un ensemble professionnel dynamique et audacieux, l’AVSR s’intègre naturellement dans le paysage musical romand et aime collaborer régulièrement avec les principaux acteurs culturels.

https://www.avsr.net

© Gregory Batardon

Katarzyna Gnadiec – Chorégraphe – est née en Pologne. Dès l’âge de huit ans, elle se consacre à la gymnastique artistique et gagne en 1974 le Championnat d’Europe Junior. Elle étudie ensuite à l’Ecole Nationale de Danse de Gdansk et à l’Académie Vaganova de St-Pétersbourg. Elle remporte le 1er Prix au Concours National de Gdansk et le Prix de Lausanne. En 1985, elle intègre le Ballet du XX Siècle à Bruxelles où elle interprète pendant huit ans les plus importants rôles du répertoire de Maurice Béjart. A partir de 1987 elle réalise ses premières chorégraphies en présentant plusieurs créations dans le cadre des « Jeunes chorégraphes » du Ballet du XX Siècle avant de s’y consacrer pleinement
dès 1992 en fondant avec Marco Cantalupo la Compagnie Linga pour laquelle elle cosigne plus de quarante créations.

© Ville de Lausanne

Marco Cantalupo – Chorégraphe – est né à Gênes en Italie. Il étudie la danse à l’école de danse du Théâtre de la Scala de Milan, puis à l’Opéra de Hambourg, où il obtient son diplôme. Il danse à l’Opéra de Hambourg, et puis comme soliste au Staatstheater Gelsenkirchen, au Ballet National du Portugal, à la Deutsche Oper Berlin, au Ballet du Stadttheater de Berne, et au Béjart Ballet Lausanne. Il crée plusieurs chorégraphies à partir de 1989 pour des compagnies indépendantes en Italie, avant de fonder avec Katarzyna Gdaniec la Compagnie Linga en 1992.

© Laurent Dubois

Renaud Bouvier (Suisse) achève sa formation de direction d’orchestre en 2002, après des études de basson, de chant, d’analyse musicale et d’orchestration. Il a été assistant en littérature française et a mené des mandats de recherche et d’édition de 1994 à 2014. Avec Dominique Tille, il fonde l’AVSR en 2009 avec laquelle il a principalement exploré un répertoire contemporain (Schnittke, Goubaïdoulina, Martin). Actuellement il dirige également le choeur symphonique neuchâtelois Cantabile et le Choeur de la Cité de Lausanne.

© Marco Cantalupo

Dominique Tille (Suisse) est un caméléon. On reconnait en lui cette capacité à transmettre sa passion dans toutes les formes de chant choral. Tant à l’aise dans l’interprétation de la musique ancienne, classique ou romantique que dans le répertoire pop, jazz ou de comédie musicale, il est fier d’être un touche-à-tout et ne craint pas les mélanges. Il a étudié le chant et la direction chorale à Lausanne et à Genève, avant de se perfectionner en Allemagne à l’université des arts de Berlin. En dehors de la Suisse, il travaille et collabore avec des ensembles et des artistes en Europe, en Afrique et aux Etats-Unis.

Coordonnées

Association pour le 750e anniversaire de l’église St-François

Place Chauderon 9
Case postale 5032
1003 Lausanne  

+41 21 315 62 15
Ecrivez-nous