Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche
Un site de la

Eclairage public

La réduction de la pollution lumineuse et l’embellissement nocturne de la ville par un éclairage créatif est au cœur du nouveau Plan lumière. La consommation d’énergie continuera de diminuer et des démarches participatives seront menées dans les zones propices où l’éclairage public peut être réduit.

Plan Lumière II

Cette stratégie à 10 ans propose une nouvelle approche qui structure le territoire lausannois en quatre zones, éclairées différemment selon les temps de la nuit. L’éclairage y sera différencié en se fondant sur une trame noire pour mieux préserver la biodiversité et la santé, tout en garantissant l’attractivité du centre-ville.

Zone 1
Zone la plus sensible en matière de biodiversité, donc celle qui sera le moins éclairée. Elle se situe dans les zones foraines peu habitées, les abords des parcs et des cours d’eau et présente un faible usage nocturne. Son éclairage sera supprimé chaque fois que possible. Les situations seront évaluées au cas par cas, en tenant compte de la sécurité routière.

Zone 2
Zone sensible en matière de biodiversité. Largement habitée, elle présente des usages nocturnes réduits et des zones plus résidentielles. Elle est donc propice à une extinction de 22h (pour privilégier la qualité du sommeil et la biodiversité) ou 00h30 (pour privilégier l’accessibilité, en tenant compte des derniers bus) à 5h30. Les sources lumineuses utilisées afficheront une température plus chaude (2200 K) mieux tolérée par les animaux nocturnes.

Zone 3
Zone dense, mais avec peu d’activités nocturnes. La température de couleur passe à 2700 K comme transition vers la zone d’activité. L’éclairage est prévu avec des abaissements successifs d’intensité durant la nuit.

Zone 4
Zone de vie nocturne avec des activités sociales et culturelles importantes. L’éclairage aura une température de 3000 K et sera plus créatif pour embellir la ville la nuit et rendre l’espace public plus vivant et convivial. Un abaissement d’intensité est aussi prévu au cours de la nuit.

Plan Lumière I

Le Plan lumière I (2014-2023) était axé sur l'efficacité énergétique, la diminution de la pollution lumineuse et la cohérence nocturne. Il conjuguait également les impératifs de sécurité, d’esthétique, de mise en valeur du patrimoine, de respect de l’identité de la ville et de confort, tant pour les usagers que pour les riverains.

42% des luminaires ont été équipés en LED et environ 1200 points lumineux munis de système de gestion à distance, ce qui a permis de diminuer de 25,9% la consommation d'énergie.

Audit énergétique

Avec une consommation annuelle de 5,8 GWh, l'éclairage public lausannois est considéré comme «grand consommateur» par la Loi vaudoise sur l'énergie et, à ce titre, obligé d'établir une convention d'objectifs de diminution.

En 2019, il a effectué un audit qui lui a permis d'établir un plan d'action pour diminuer de 25% la consommation d'énergie d'ici à 2028.

En 2020, les SiL l’ont relevé à 33%. Le nouveau Plan lumière II va plus loin encore en prévoyant une réduction de 40% d’ici 2028 et de 50% d’ici 2033. Pour cela, 100% des luminaires seront dotés de LEDs. Environ 600 points lumineux seront remplacés chaque année et programmés pour effectuer des abaissements automatiques selon les temps de la nuit.