Le 30 km/h de nuit, la nouvelle réalité lausannoise

Après une phase d’essai fructueuse sur les avenues de Beaulieu et de Vinet, le «30 km/h de nuit» est déployé dans les rues lausannoises depuis mi-septembre 2021.

La généralisation du 30 km/h de nuit est une mesure visant à lutter contre le bruit routier, principale source des nuisances sonores qui affectent la santé et le bien-être de plusieurs milliers d’habitantes et d’habitants lausannois. Elle complète ainsi le dispositif de lutte contre la pollution sonore, comprenant notamment le développement des zones modérées, les mesures favorisant la mobilité active ou encore la pose de revêtements phono absorbants.

Un bienfait pour la santé

De nombreuses études scientifiques ont établi un lien entre une exposition à des bruits élevés et des troubles du sommeil ou encore du système cardiovasculaire. La généralisation du 30 km/h de nuit contribue ainsi à améliorer la qualité de vie de milliers d’habitantes et habitants de Lausanne. Cette mesure induit une réduction significative du niveau sonore de l’ordre de 1.9 dB(A) à 2.7 dB(A), soit une réduction de 50% du bruit du trafic routier ressenti.

Un déploiement à large échelle

Le 30km/h de nuit en ville de Lausanne, ce sont près de 60 kilomètres de voirie urbaine où la vitesse est abaissée entre 22h et 6h du matin. Les critères d’éligibilité fixés par l’Etat de Vaud ont notamment porté sur la densité de la population aux endroits où les dépassements de valeurs limites du bruit ont été constatés avec un seuil fixé à 200 habitants/km. Ce sont donc 33’000 riverains (état septembre 2021) qui bénéficient de la mesure.

A l’exception de certaines routes principales d’accès à la ville (route de Romanel, avenue de Rhodanie, etc.), le reste du réseau est limité à 30 km/h la nuit.

L’introduction de cette nouvelle vitesse a nécessité l’installation de près de 610 panneaux de signalisation verticale, permettant par la même occasion à Lausanne de devenir la première ville de Suisse à généraliser le 30km/h de nuit.

Les mesures d'accompagnement

L’introduction du 30 km/h de nuit a aussi permis la mise au clignotant plus d’une quarantaine d’installations de signalisation lumineuse, soit près de la moitié des carrefours lausannois. Cette solution permet d’améliorer la fluidité du trafic tout en contribuant également à la diminution de 80% des «bruits de pointe» souvent causés par des accélérations excessives.

Enfin, afin d’informer et sensibiliser les usagères et usagers de véhicules motorisés à la nouvelle limitation en vigueur, une soixantaine d’indicateurs de vitesse ont été installés sur l’ensemble de la ville.

Contactez-nous

Service des routes et de la mobilité
Direction des finances et de la mobilité

Rue du Port-Franc 18
4e étage
Case postale 5354
1002 Lausanne  

Ecrivez-nous