Lausanne et le management du sport

Les premiers cours de management appliqué au sport apparaissent en 1966 aux Etats-Unis à l’Université d’Ohio.

© Jean-Loup Chappelet
Jean-Loup Chappelet

Des origines à nos jours

La première formation universitaire suisse en management du sport débute en 1995 à l’IDHEAP. Entre ces deux dates est né le management du sport. Cet article retrace très brièvement son apparition dans le champ académique, son développement en Suisse et quelques perspectives européennes. On pourrait soutenir que le management du sport a toujours existé.

Il fallait certainement beaucoup de bons «managers» pour organiser les Jeux olympiques antiques ou diriger les tournois de chevaliers au Moyen-Âge. Mais il s’agit là d’une vision doublement anachronique. Le sport dit moderne apparaît, en effet, en Angleterre dans les années 1800 et se répand en Europe continentale à la fin du XIXe siècle, à peu près en même temps que le management alors dit scientifique prôné par Frederick W. Taylor (1909). Sport et management sont donc deux mots qui n’ont guère plus de cent ans dans l’acception qu’on leur donne aujourd’hui.

Par Jean-Loup Chappelet

Naissance du management du sport

Comme le management industriel, le management du sport naît outre Atlantique, en particulier dans les universités américaines. En 1966, James G. Masson inaugure un programme à l’Ohio University (à Athens) pour les managers des ligues professionnelles. L’idée d’un tel cours aurait été formulée par le président de l’équipe des Brooklyn Dodgers dix ans plus tôt. Parallèlement, Earle F. Zeigler et ses étudiants aux universités du Michigan, de l’Illinois et de l’Ouest de l’Ontario développent des enseignements pour la gestion des programmes athlétiques amateurs.

Ces institutions sont rapidement suivies par d’autres collèges publics ou privés. Petit à petit les enseignants de ces universités se rassemblent. La NASSM (North American Society for Sport Management) est fondée en 1985 et commence à publier le Journal of Sport Management. En Europe l’association équivalente (EASM European Association for Sport Management) se créée en 1993. Elle veut à l’origine rassembler chercheurs et praticiens, mais regroupe aujourd’hui essentiellement des membres issus du monde académique. Elle organise chaque année un congrès.

Mais l’émergence du management du sport en Europe précède largement la création de l’EASM. On constate en effet son apparition en Grande Bretagne, à l’Université de Loughborough, dès les années 1970 et en France au cours des années 1980. Dans l’hexagone, ce sera principalement à travers la création des filières STAPS (Sciences et techniques des activités sportives) qui rencontrent un fort succès auprès des étudiants et se transforment petit à petit en facultés de sciences du sport avec instituts ou centres de management du sport (à Caen, Lyon, Montpellier, Paris-Orsay, Rouen, Strasbourg, etc.).

L’Université de Limoges a également un fort impact sur la naissance de la discipline au travers de son Centre de droit et d’économie du sport qui a formé de nombreux managers de fédérations nationales. Aujourd’hui la plupart des universités françaises proposent des diplômes en management du sport et quelques grandes écoles de commerce s’y sont mises (Marseille, Nantes, Paris, etc.). En Grande Bretagne, on observe un développement parallèle au travers des Leisure Studies. Comme aux Etats-Unis, ce sont les écoles d’éducation physique qui se transforment en facultés de sciences du sport pour donner à leurs étudiants de nouveaux débouchés professionnels.

En Allemagne et en Italie, par contre, les formations universitaires au management du sport étaient jusque dans les années 1990 assez rares. Il faudra attendre 1994 pour la création de la première chaire de management et d’économie du sport au sein de l’Université allemande du sport à Cologne (Deustche Sport Hochschule). Et pendant longtemps le seul master de management du sport en italien était délivré par l’Université de… Saint-Marin. La situation a néanmoins beaucoup évolué depuis tant en Allemagne qu’en Italie où plusieurs universités offrent des masters en management du sport ou similaire.

Les débuts en Suisse

La Suisse a incontestablement suivi les modèles allemand ou italien plutôt que français ou britannique. Ce n’est qu’en 1995, qu’un premier certificat en management du sport est lancé à l’IDHEAP, institut universitaire associé à l’Université de Lausanne et à l’EPFL. Constitué de sept modules de deux jours, il rencontre immédiatement un grand succès et a été redonné chaque année depuis (d’octobre à février). Ce certificat constitue la première partie du diplôme «manager du sport» que lance à la même époque l’Association olympique suisse (devenue depuis Swiss Olympic) en partenariat avec l’IDHEAP pour la version française et avec le VMI (Verbands Management Institut) de l’Université de Fribourg pour la version allemande. Depuis 2003, ces cours sont en partie disponibles via Internet au travers du projet commun SOMIT (Sport Organization Management Interactive Teaching & Learning) réalisé dans le cadre du Campus virtuel suisse.

A partir de 1995 également, un réseau européen d’universités et d’écoles de sport propose le MEMOS (Master européen en management des organisations sportives). L’IDHEAP y représente la Suisse. Ce diplôme, délivré par l’Université de Lyon 1, est désormais réservé à des responsables d’organisations sportives qui veulent bénéficier d’une formation de type Exécutive concentrée sur quatre modules résidentiels en l’espace de dix mois. Il s’ouvre aussi à des participants d’outre-mer grâce au soutien de la Solidarité Olympique.

Développement des formations en Suisse

A la suite des cours précurseurs de l’IDHEAP et du VMI, d’autres formations se développent en Suisse alémanique, notamment dans des hautes écoles spécialisées à Winterthur et Maggligen/Macolin. En Suisse romande, l’ISSUL a ouvert en 2009 une option «Gestion du sport et des loisirs» au sein de son Master en sciences du sport. Dès lors, des doctorats sont également réalisés dans le domaine du management/politique du sport à l'IDHEAP ou à l'ISSUL.

L’ASMS (Association suisse des managers du sport), créée en 1996 par les premiers diplômés suisses en la matière, organise des formations ponctuelles. Une «Sports Management School» se met en place à partir de 2002 au sein de l’Ecole hôtelière de Glion.

Pour mieux coordonner l’offre académique et développer la recherche, les hautes écoles universitaires de la région lémanique (UNIL, EPFL, IDHEAP et UNIGE) fondent, en 2000, l’AISTS (Académie internationale des sciences et techniques du sport). Cette fondation fait partie de la stratégie Lausanne Capitale Olympique.

Mais l’idée revient, en fait, à Pierre de Coubertin qui voulait affirmer la présence de l’Olympisme au bord du Léman dès l’installation du CIO sur place, en 1915. L’AISTS organise des colloques, des formations continues et un MSA (Master of Science in Sport Administration and Technology) dont la première volée a débuté en janvier 2003. Aujourd’hui ce Master of Advanced Studies en anglais a un grand succès auprès d’étudiants de tous les continents.

A partir de l’an 2000, le CIES (Centre international d’étude du sport), fondé en 1995 par la FIFA (Fédération internationale de football) et les autorités neuchâteloises, propose également un MA (Master of Arts) en management, droit et humanités du sport pour des étudiants à temps plein. Ce master est organisé sur trois sites (Université De Montfort à Leicester, Ecole de management Bocconi à Milan et Université de Neuchâtel). Il a été depuis rebaptisé FIFA Masters pour souligner son lien avec la fédération internationale qui finance l’essentiel de son déroulement.

Fondation du Swiss Sport Management Center

Avec la fondation en 2007 du Swiss Sport Management Center (SSMC) par quatre partenaires, (Swiss Olympic, l’OFSPO, l’IDHEAP et le VMI), le but était de mettre sur pied une formation complète dans notre pays en management du sport accessible en cours d’emploi et dans deux langues nationales (allemand et français). En 2008, le SSMC a lancé la dernière brique de cette offre à savoir son Master of Advanced Studies (MAS) en management du sport sous l’égide du VMI de l’Université de Fribourg.

De nombreuses autres formations universitaires en management du sport se développent désormais sur tous les continents. La multiplicité des offres de formation en management du sport, en Suisse comme ailleurs, prouve si cela était nécessaire la vitalité de cette jeune discipline. Elle reflète aussi le besoin des organisations sportives, des plus petites aux plus grandes, de se professionnaliser sans perdre leur âme, de mieux se manager tout en tenant compte des spécificités du sport. L’université peut certainement les aider sur ce chemin semé d’embûches de toutes sortes. Et les hautes écoles lémaniques ont certainement des compétences à faire valoir et donc un rôle particulier à jouer dans ce domaine.

Links
Address

Institut de Hautes Etudes en Administration Publique (IDHEAP)
Hautes écoles

Rue de la Mouline 28
1022 Chavannes-près-Renens  

Contact us by email
Site officiel
Phone +41 21 692 68 00