Stade de Coubertin

Le stade Pierre-de-Coubertin rénové se veut résolument polyvalent. Le projet lauréat prévoit ainsi le déploiement de tribunes provisoires et d’une structure amovible pour abriter les spectateurs du soleil et des intempéries lors de grandes compétition sportives.

En quelques chiffres

1
grande buvette
4'000
places assises dans son aspect quotidien ouvert et libre d’accès
12'000
places assises lors de grandes manifestations

Le projet lauréat du concours d’architecture, d’ingénierie et de paysage pour la rénovation du stade de Coubertin «Orbite», du bureau bernois Translocal Architecture, prévoit la réalisation en plusieurs étapes. Une organisation des travaux qui permet de répartir l’impact financier du projet et de l’intégrer au mieux dans le site naturel de Vidy. Pour l’heure, le plan d’affectation (PA) est en cours d’élaboration. Le chantier lui est prévu dès 2025.

L’élément marquant du projet de rénovation du stade passe en effet par sa capacité d’adaptation en fonction de l’utilisation. Dans son aspect quotidien, le stade est ouvert, les aires sportives environnantes ainsi que les espaces d’entraînement, vestiaires et locaux sanitaires sont libres d’usage pour le grand public. Le pavillon d’entrée, situé sur le parvis nord, constitue un espace de rencontre agréable comprenant notamment une buvette. Les différents locaux sont aménagés dans le talus ouest, sur deux niveaux, sous les gradins fixes du stade.

Lors de grandes manifestations, notamment pour le meeting Athlétissima, des tribunes provisoires complètent la structure fixe, permettant d’obtenir jusqu’à 12'000 places assises. Une structure constituée d’une ossature métallique et de bâches tendues, pourra en outre être montée et démontée rapidement lors des manifestations pour protéger de la pluie et du soleil 8'000 de ces places.

S’il faudra un peu de patience avant de voir le nouveau stade de Coubertin accueillir la grande compétition sur les rives de Vidy, les démarches et études qui entourent le projet vont bon train. La situation du stade, à proximité immédiate du bord du lac, en fait un projet sensible, qui nécessite de soigner particulièrement son impact environnemental.

Conscient des importants enjeux environnementaux sur ce territoire exceptionnel, «Orbite» cherche à préserver le site et à diminuer la pression exercée sur les rives par une série  de mesures. Ainsi, l’assiette du stade sera éloignée du lac d’une vingtaine de mètres par rapport à l’existant et la végétation se verra renforcée. Il est aussi prévu de maintenir les rives dans leur état naturel et de ne procéder qu’à quelques points de connexion entre le stade et le lac. En outre, les matières recyclées et durables sont privilégiées pour la réalisation du stade.

Dans un premier temps, pour répondre aux contraintes environnementales et administratives, seules les adaptations nécessaires au déplacement du stade, de l’esplanade d’accueil au nord et de la piste d’échauffement seront réalisées.

Dans un second temps, les abords du stade seront aménagés ainsi que le réseau de chemins reliant la Vallée de la Jeunesse au lac. Au nord du site, la place qui accueillera les manifestations et fera office de parking le reste du temps, sera également réalisée au cours de cette phase.

A terme, l’idée est de minimiser la présence de la voiture sur le site. A ce titre, une troisième phase prévoit la suppression des places de stationnement le long de l’avenue Pierre-de-Coubertin et la création d’un nouveau parking au nord-est.

Le financement des études menant à la demande de permis de construire a été octroyé par le Conseil communal en 2014. La prochaine étape est désormais consacrée à la procédure d’affectation du sol via le plan d’affectation qui sera mis à l’enquête publique en 2020. Elle permettra d’approfondir le projet lauréat selon les recommandations du jury et d’obtenir un projet qui convienne bien à la Municipalité en vue de l’obtention du permis de construire.

En parallèle, un schéma directeur des rives du lac est en cours; cette mesure a été lancée suite à divers échanges et ateliers de travail avec les milieux environnementaux et paysagers; elle définit les lignes directrices pour le bon développement de cette partie de la ville – accès au lac, zone naturalisées, espaces portuaires, etc. Le stade de Coubertin, qui constitue une zone de sport à haute densité humaine, est pleinement intégré à ces discussions.

Jalons du projet

2014

Financements des études menant à la demande d’autorisation de construire, octroyé par le conseil communal

2016

Concours d'architecture pour le Stade de Coubertin

2020

Mise à l’enquête publique du plan d’affectation

2025

Début du chantier

Links