Partager

Lausanne a à cœur de se construire avec ses habitants, en privilégiant une politique sociale exemplaire. Proposer des espaces publics de qualité, favoriser la vie de quartier ou réserver une place de choix aux familles font partie de ses priorités.

© Ville de Lausanne
La Fête des voisins, projet soutenu par la Ville de Lausanne

La première richesse d’une ville, ce sont ses habitantes et habitants. Partager la ville, c’est partager l’espace, le cadre de vie, les quartiers. Les espaces publics participent directement de la qualité de vie en ville. La Municipalité entend en faire une priorité au même titre que les initiatives favorisant le lien social et la vie de quartier. Cette législature doit aussi être l’occasion de mieux associer la population.

Partager la ville, c’est aussi réserver une place de choix aux familles et aux jeunes, notamment par la création de nouvelles places de crèches et d’accueil parascolaire, ainsi qu’au travers du développement de l’animation socioculturelle autour des maisons de quartiers.

Partager la ville, c’est encore intégrer, veiller à ce que chacune et chacun soit partie prenante de notre communauté. Cela passe par une politique sociale volontariste. Les villes demeurent l’endroit où les populations vulnérables sont les plus nombreuses.

En coordination avec le Canton, Lausanne entend poursuivre une politique sociale exemplaire en particulier dans les domaines de l’intégration sur le marché du travail, de l’accueil à bas-seuil ou du soutien aux personnes souffrant d’addictions.

Enfin, Lausanne compte aujourd’hui une forte population étrangère et fait tous les jours la démonstration qu’il est possible de cultiver ses valeurs, ses racines et son terroir tout en étant fier de vivre dans une ville cosmopolite et multiculturelle qui s’est enrichie tout au long de son histoire des apports de l’extérieur. C’est le résultat d’une politique d’intégration qui fonctionne et que la Municipalité entend poursuivre avec détermination.

Des espaces publics de qualité

1   Requalifier les espaces libérés par le trafic individuel et développer de nouvelles zones piétonnes, y compris dans les quartiers.
2   Améliorer la propreté en ville notamment par les mesures suivantes: lutte contre les déchets sauvages et les déprédations; poubelles en suffisance; lutte contre les déposes sauvages de déchets ménagers sur l’espace public; information; répression des infractions; amélioration des WC publics; requalification des passages sous-voies; promotion du tri auprès des acteurs privés.
3   Développer une politique d’aménagement qui combine des interventions rapides, légères et éphémères dans l’espace public avec des réflexions urbanistiques à plus long terme, à l’instar par ex­emple de ce qui a été fait à la Riponne ou des projets en cours au Vallon.
4   Dans le cadre du PDCom, amorcer les réflexions en vue de la mutation à moyen terme de plusieurs places emblématiques du centre-ville (Riponne, Tunnel, Europe, place Centrale, Château). Revoir la signalétique urbaine en lien notamment avec la politique touristique.
5   Réaliser aux Fiches, aux Plaines-du-Loup et dans les nouveaux quartiers les infrastructures parascolaires et scolaires en les concevant comme des «mini-campus» ouverts et contribuant au lien social.
6   Valoriser la dimension économique et d’animation des espaces publics tout en veillant à limiter les nuisances pour les riverains.
7   Soutenir le maintien et parfois aussi la redynamisation des marchés existants à Lausanne. Appuyer le développement des marchés de Noël, renforcer les synergies entre tous les acteurs qui les animent ou les organisent et soutenir, en reconsidérant si nécessaire les modalités, le Festival Lausanne Lumières.
8   Valoriser les édicules dans l’espace public et y développer des activités, en particulier dans le domaine culturel ou des métiers de bouche.
9   Mettre en œuvre un tournus des food-trucks dans les différents quartiers de la ville et selon les saisons en plus de leur emplacement à la Riponne.

Les habitants et l’intégration au cœur de la vie de quartier

1   Développer des partenariats au service de l’animation des quartiers avec le monde associatif, les acteurs économiques de proximité et les communautés migrantes, par exemple dans le domaine de la multiculturalité.
2   Développer et soutenir une animation socioculturelle au service du lien social et du développement local des quartiers. Rénover et réhabiliter le patrimoine cultuel en l’inscrivant dans une politique des quartiers.
3   Mener des actions de prévention, de sensibilisation et d’information auprès de la population (enfants, jeunes, familles) dans le but d’améliorer le lien social intergénérationnel et familial.
4   Veiller à la bonne intégration des séniors dans un environnement construit adapté et une cohabitation avec des familles et des jeunes.
5   Renforcer les programmes d’accueil, d’intégration et d’apprentissage du français destinés aux migrantes et migrants. Soutenir les associations étrangères, relais aussi bien avec les autorités locales que le pays d’origine et les intégrer dans les manifestations de la ville.
6   S’engager dans un réseau national de «ville refuge», et favoriser l’accueil des requérantes et requérants d’asile dans les familles lausannoises avec le soutien de l’Etablissement vaudois d’accueil des migrants (EVAM).
7   Doter la Ville de Lausanne d’un diagnostic et d’un plan d’actions sur l’accès universel à la ville des personnes en situation de handicap, incluant notamment l’accès aux espaces et lieux publics, locaux administratifs et lieux privés accessibles au public.
8   Assurer une politique non discriminante pour les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (LGBT) dans tous les domaines de l’action publique, notamment dans l’accompagnement social et la sécurité.

Une ville qui se construit avec ses habitants

1   Soutenir des actions et les aménagements proposés par les habitantes et habitants et mettre à disposition des mesures d’accompagnement et des conditions-cadres permettant d’intensifier et d’enrichir la palette d’actions participatives dans les quartiers (exemple: la Fête des voisins).
2   Poursuivre les contrats de quartier, sur la base des expériences menées ou en cours aux Boveresses, à Montelly ou à Prélaz.
3   Renforcer les mécanismes institutionnels et les initiatives relatives à la participation de la population dans la vie lausannoise: rénovation/création de quartiers, logement participatif, etc.
4   Initier des projets pilotes de budget participatif afin de renforcer la participation citoyenne et la prise d’initiatives, de permettre aux espaces citoyens et aux associations actives de concrétiser les projets collectifs propres à leur quartier.
5   Revoir la politique de communication de la Ville en tenant compte des évolutions technologiques et des pratiques d’utilisation des supports de communication. Veiller en particulier à une communication adaptée selon les projets et les publics, y compris à l’attention des habitantes et habitants non connectés.
6   Rapprocher la Ville de ses habitantes et habitants à travers la création d’une «boîte à idées virtuelle», ouverte à tous, pour y déposer des propositions ou des requêtes (développement d’outils informatiques plus responsifs, amélioration du suivi des sollicitations et propositions des usagères et usagers).
7   Conduire une politique de valorisation de l’identité institutionnelle de la Ville de Lausanne autour d’un corpus de valeurs propres et d’une identité visuelle renforcée et clairement identifiable par le public.

Une politique sociale exemplaire

1   Informer de la manière la plus large possible les bénéficiaires des différentes prestations offertes dans le domaine social par les services communaux et leurs partenaires.
2   Favoriser l’engagement des bénévoles et soutenir les mesures mises en place par le Canton à l’intention des proches-aidants.
3   Mener une politique ambitieuse en matière de lutte contre les addictions et ouvrir un espace de consommation sécurisé.
4   Renforcer, en collaboration avec les autorités fédérales et cantonales, le dispositif d’insertion professionnelle des bénéficiaires du revenu d’insertion, en s’assurant que les bénéficiaires soient accompagnés par des équipes pluridisciplinaires qui traitent simultanément l’ensemble des freins à la reprise d’un emploi.
5   Porter une attention particulière aux personnes qui ne possèdent pas de formation professionnelle attestée. S’engager dans la promotion et l’encouragement des mesures en faveur de la certification professionnelle des adultes. Renforcer la formation élémentaire des adultes et proposer des ateliers permettant à tous de pouvoir comprendre les nouvelles technologies et utiliser les différents appareils électroniques.
6   Adopter un plan stratégique pour le renforcement des mesures destinées aux personnes âgées conformément à la démarche de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) «Villes amies des aînés» en concertation avec les associations actives dans le domaine.
7   Développer une politique de construction de logements modulaires, sur le modèle du Patio aux Prés-de-Vidy, permettant de proposer un toit aux sans-abris.
8   Poursuivre, en collaboration avec l’Etat, le soutien aux structures qui proposent des repas aux plus démunis en étendant cette offre. Reconstruire le bâtiment de la Soupe à St-Martin et réunir les locaux de l’Espace, de l’Abri, de la Consigne à bagages, ainsi que des logements du Service social.

Une ville pour les familles

1   Instaurer une politique familiale coordonnée en parallèle à la politique des quartiers.
2   Mettre en œuvre en concertation avec tous les partenaires une école à journée continue articulant harmonieusement pour les enfants le temps scolaire, parascolaire et privé, et pour les familles le travail, la vie privée et les activités sociales.
3   Poursuivre le développement de l’accueil pré- et parascolaire. Garantir une place d’accueil pour les enfants de 4 à 10 ans en améliorant sensiblement les infrastructures parascolaires; tendre à ce que chaque enfant entre 3 et 4 ans puisse bénéficier d’une place d’accueil de jour; diminuer la liste d’attente en place d’accueil pour les enfants de moins de 3 ans.
4   Maintenir la qualité des prestations d’accueil de jour des enfants lausannois, en particulier la qualification du personnel et les exigences de restauration collective durable.
5   Répondre, dans le cadre des compétences de la commune, aux besoins, en particulier dans les domaines du développement (moteur, langagier et affectif), de la prévention, de la santé, des troubles des apprentissages.
6   Maintenir et soutenir l’offre para- et péri-scolaire en matière de prestations de vacances, de découvertes culturelles, de sensibilisation à l’environnement, et d’éducation à la citoyenneté pour les enfants et les jeunes.
7   Soutenir et affirmer, en ville de Lausanne, la qualité et la pertinence du dispositif en faveur de la santé bucco-dentaire des enfants et des jeunes, dans la perspective de la réforme cantonale d’amélioration de la santé bucco-dentaire des jeunes.
Coordonnées

Municipalité

Hôtel de Ville
Place de la Palud 2
Case postale 6904
1002 Lausanne 

Situer sur le plan

Ecrivez-nous