En bref

Depuis la découverte de la présence d’une pollution aux dioxines et furanes dans la région lausannoise, le Canton a lancé, en collaboration avec la Ville, plusieurs campagnes d’analyses de sols pour évaluer le niveau et l’étendue de cette pollution dans le territoire.

© Photo by JuniperPhoton on Unsplash

En parallèle des campagnes d'analyse de sol, Unisanté (Centre universitaire de médecine générale et santé publique) a été mandaté par le Département cantonal de la santé et de l'action sociale (DSAS) pour définir les risques liés à l’exposition à ces sols, du point de vue de l’ingestion directe, de la consommation des légumes et des produits animaux. Les recommandations sanitaires nécessaires en fonction du degré de pollution des sols et de l'usage ont ainsi pu être définies.

En respectant ces recommandations, la pollution ne présente pas de menace imminente pour la santé. Aucune source de pollution n’est encore en activité. Cette ancienne pollution des sols aux dioxines est vraisemblablement liée à l’exploitation de l’ancienne usine d’incinération des déchets ménagers du Vallon. Par ailleurs, l’alimentation en eau potable de la Ville n’est pas menacée par cette pollution.