Un site de la

Luc Aubort – Trame

Les façades du pavillon sont égayées par des formes qui évoquent les mandalas orientaux. Inspirées des livres de coloriage, elles jouent avec la structure rigoureuse de l'architecture et amènent une fantaisie bienvenue, par le contraste des teintes et des matières. Le jeu sur les motifs géométriques est emblématique de l'esthétique de l'artiste.

L'œuvre dans le parcours

N03

Jean-Claude Hesselbarth
Sans titre, 1977, Installation

N04

Luc Aubort
Trame, 2013, Installation

N05

Jean-Luc Manz
Sans titre, 2005, Installation

Plan de travail 1 copie