Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche Partager

La ville éponge

Au cause du réchauffement climatique global, la Ville de Lausanne doit affronter les nouveaux enjeux en terme de gestion des eaux pluies.

© Jeremy Bierer
Les carrés herbeux ne présentent plus de rebords permettant ainsi à l'eau qui ruisselle sur la chaussée d'entrer directement dans la terre.

Le concept de ville éponge a pour objectif de rendre la ville plus résiliente au changement climatique, en l’aménageant de manière à ce qu’elle reproduise le comportement d’une éponge: absorption et stockage de l’eau lors des périodes de pluie, puis restitution ou mise à disposition lors des périodes sèches, permettant ainsi la régulation des flux d’eau. Lors des événements pluvieux, l’eau est donc conservée ou infiltrée dans le sol au lieu d’être collectée et évacuée dans un milieu récepteur (STEP, lac ou rivière) via le réseau d’assainissement. Conserver l’eau de pluie au plus près de son point de chute initial permet aussi de maintenir le cycle de l’eau le plus proche de l’état naturel, en alimentant les eaux souterraines, les nappes phréatiques, en maintenant le climat local, etc. Cette eau stockée peut s’évaporer dès qu’il fait chaud, permettant ainsi d’abaisser la température de l’air de plusieurs degrés et de rafraichir la ville en été.

Les solutions explorées par le groupe de travail «ville éponge Suisse» de l’Association suisse des professionnels de la protection des eaux (VSA) s’articulent autour de deux axes, le premier étant la valorisation de l’eau comme ressource, en perméabilisant les sols, en infiltrant et en stockant l’eau provenant des précipitations pour alimenter les plantations en période sèche et maintenir l’évapotranspiration des végétaux lors de fortes chaleurs. Les fosses à impluvium en sont l’exemple type d’application. Le second axe est l’aménagement de la ville pour permettre la gestion du ruissellement en surface lors de très fortes précipitations, dans le but de réduire le risque d’inondation chez les privés et de réguler et évacuer ces eaux claires vers les milieux naturels au lieu de la STEP. La transformation des routes en «rues rivières» par exemple permet d’atteindre ces objectifs.

En relation
Coordonnées

Service de l'eau
Direction de la sécurité et de l'économie

Rue de Genève 36
Case postale 7416
1001 Lausanne

Numéro en cas d'urgence:
+41 21 315 93 94

Accessibilité:
Non accessible en fauteuil roulant Toilettes non accessibles en fauteuil roulant Place de parc accessible en fauteuil roulant