Géographie

Lausanne est une ville en pente qui offre une vue panoramique sur le lac Léman et les Alpes. Des rives aux forêts du Jorat, le dénivelé dépasse les 500 mètres. Bâtie autour de trois collines, elle n’a pas un centre, mais plusieurs, et ne cesse de se développer vers l’ouest.

Links
Address

Info cité
Bureau de la communication

Place de la Palud 2
Case postale 6904
1002 Lausanne  

Auf der Karte lokalisieren

Contact us by email
Phone +41 21 315 25 55

Lausanne, c’est d’abord un panorama. Située sur les premières pentes qui bordent le lac Léman sur sa rive nord-est, la ville entière contemple ce vaste croissant bleu sous le soleil, face à des Alpes qui en contre-jour paraissent verticales.

Du bas au haut de la ville, des plages et prairies lacustres aux fraîches forêts du Jorat, le dénivelé atteint 500 mètres. Parfois, aux saisons intermédiaires, on change de climat en route. Le m2, premier métro urbain de Suisse, parcourt depuis 2008 la plus grande partie de ce chemin ; il transporte 25 millions de passagers par an. Au tiers environ de la montée, les trois collines historiques de la Cité, le Bourg et Saint-Laurent sont reliées par trois grands ponts ; entre elles, au fond, la rivière du Flon a disparu sous le bâti. Elle coule pourtant, invisible, vers les espaces plus planes de l’Ouest lausannois, où les grues innombrables ne cessent de densifier les quartiers populaires.

En raison de son relief, Lausanne n’a pas de grands boulevards et les trajets s’y font souvent en zigzag. Elle n’a pas qu’un centre, mais plusieurs. Selon les catégories d’âge et l’activité, on le situera plutôt sur la colline de la Cité, berceau historique de la ville, autour de la Cathédrale où tous les soirs, un Guet annonce oralement l’heure, de 22 heures à 2 heures du matin, particularité quasi unique en Europe. Ou on choisira de le placer en contrebas, à la Palud, place piétonne triangulaire qui accueille l’Hôtel-de-Ville et le marché traditionnel. Ou encore à la vaste Riponne, pour ceux qui valorisent le plus monumental, ou à l’infatigable place de l’Europe, sous le Grand-Pont, pour les noctambules. Autour de ce réseau interconnecté gravite une constellation de quartiers qui montrent des profils bien distincts, des pavillons de Chailly ou de Vidy aux barres de la Borde et la Bourdonnette.