Un site de la

Ignazio Bettua – Retrobis

Tels des oiseaux perchés sur un fil, ces rétroviseurs fixés sur les barrières du préau saluent les élèves et les observent d'un œil joyeusement ironique. Jouant des perspectives et démultipliant les horizons, l'installation enrichit le regard et incite à la curiosité. Une proposition pour sortir du cadre avec douceur et légèreté, comme le précise le deuxième titre de l'œuvre, «Je suis poli et je réfléchis».

L'œuvre dans le parcours

C26

Etienne Krähenbühl
Passage, 1993, Sculpture

C27

Ignazio Bettua
Retrobis, 2012, Installation

C28

Carole Rey et Toma Fausto
Un, deux, trois, nous irons au bois, 2012, Installation

Plan de travail 1 copie 4
Localisation de l'œuvre

Collège de Villamont
préau supérieur

Chemin des Magnolias 6
1005 Lausanne