Un site de la

Jean-Claude Schauenberg – Côté cour, côté jardin

Avis aux observatrices et aux observateurs! Les murs aveugles de cet immeuble construit en 1870, sont dotés de fenêtres factices. Avec beaucoup de réalisme, ces trompe-l’œil attirent l'attention des passants sur une série de fenêtres fermées, entrouvertes ou au store abaissé, derrière lesquelles on peut aisément se prendre à imaginer des scènes. Un jeu de faux-semblants très maîtrisé, qui met en valeur l'architecture du bâtiment et qui en dupera plus d'un.

L'œuvre dans le parcours

C28

Carole Rey et Toma Fausto
Un, deux, trois, nous irons au bois, 2012, Installation

C29

Jean-Claude Schauenberg
Côté cour, côté jardin, 1988, Peinture murale

Plan de travail 1 copie 4
Localisation de l'œuvre

Avenue de la Gare 12
fenêtres

1003 Lausanne