Nouveaux édicules

Découvrez les nouveaux édicules.

© Marino Trotta – Ville de Lausanne

Le projet «Maladière Moderne» s’installe à la Maladière

L’appel à candidature pour l’exploitation de l’édicule de la Maladière a été remporté par le projet «Moderne» qui propose d’aborder la réappropriation de l’héritage architectural moderne par une réflexion transdisciplinaire.

Initialement prévu pour avril 2020, le projet «Maladière Moderne» a été reporté en mars 2021, en raison de la pandémie.

Ce projet est mené en partenariat par trois acteurs et allie projet artistique, architectural et médiation culturelle:

Un programme d’animation sera déployé sur plusieurs mois, permettant de créer une réelle dynamique au sein de cet édicule issu de l’expo 64.

Retrouvez le programme complet sur www.maladiere-moderne.ch.

© Marino Trotta – Ville de Lausanne

Un nouvel exploitant aux saveurs d’Asie pour l’Edicule du Bugnon-Calvaire

Situé à la rue du Bugnon 31, en face de l’arrêt «CHUV» du m2, l’édicule de Bugnon-Calvaire, rebaptisé Little Saïgon, offre dès maintenant des mets aux délicieuses saveurs vietnamiennes. Les nouveaux exploitants, Madame Sat Mui Chuong et Monsieur Thien Long Nguyen proposeront des plats à l’emporter (plats du jour et sandwichs), mais aussi des cafés et autres boissons. 

En avril de cette année et suite au départ de l’ancien exploitant, un appel d’offres a été lancé par la Ville de Lausanne pour occuper le petit établissement. Elle est aujourd’hui fière d’accueillir les nouveaux responsables, Madame Sat Mui Chuong et Monsieur Thien Long Nguyen, actuels propriétaires du restaurant «Les Rues de Saigon» (situé à Bugnon 24), qui ont proposé un projet gourmand, avec des mets labellisés «Fait maison», et à des prix abordables. Les possibilités de synergie avec le restaurant principal permettent d’exploiter tout le potentiel de l’édicule, tout en garantissant une offre différenciée et complémentaire.

La Municipalité souhaite beaucoup de succès à cette nouvelle exploitation.

Situer sur le plan

Site officiel

Une nouvelle œuvre se déploie à Rumine

L’œuvre d’Anaëlle Clot s’exprime à Rumine, sous la forme d’un «cabinet de curiosités» floral et poétique.

Construit en 1913, l'édicule de Rumine est un élément fort du patrimoine lausannois (note *2* au Recensement architectural du canton de Vaud et inscrit à l’Inventaire). Grâce à la politique publique des édicules,  l’édicule cumule deux fonctions: salle d’attente pour les usagers TL, et, depuis 2018, espace d'expression artistique, accueillant une nouvelle œuvre culturelle éphémère tous les deux ans.

En 2018, la Commission des arts plastiques avait décidé de confier ce travail à Delphine Passaquay alias dahflo, pour la réalisation de ce travail, intitulé «Coper Skin», une œuvre résolument moderne, qui jouait avec les surfaces et l'espace.

Dès aujourd’hui, c’est l’univers d’Anaëlle Clot qui est mis en valeur, avec un «cabinet de curiosités» floral et poétique.

«Donner au petit le grand qu’il mérite: l’édicule de Rumine me fait penser à un champignon au milieu des arbres, de par sa forme, ses teintes et sa taille en comparaison à celle des immeubles environnants. La frise sculptée à l’entrée de celui-ci fait écho à mes compositions végétales et donne le ton en invitant à entrer. Ce lieu intemporel, de passage, est propice à ralentir et stimule l’imaginaire, comme si l’édicule avait été bâti pour abriter nos rêves. Il offre un temps pour soi, pour imaginer d’autres mondes, d’autres formes de vie, ou tout simplement reprendre son souffle.

Je me suis inspirée de cette notion d’échelle ainsi que de la forme organique de l’édicule pour créer une série de neuf peintures colorées, réalisées sur des fonds couleur sable de formats variés pour simuler de grandes feuilles de papier. Elles sont comme suspendues à un fil à la hauteur des fenêtres, laissant le blanc circuler librement autour d'elles. C’est une sorte de «cabinet de curiosités» qui présente un herbier imaginaire géant. Comme si le petit chardon séché que je tiens dans la main avait pris la taille de l’amour que je lui porte. Ces peintures deviennent ainsi des fenêtres sur de mystérieux paysages.», explique l’artiste.

Ainsi, l’espace compte neuf peintures, certaines grandes, d’autres plus petites, qui accompagneront les passant·e·s  et les curieux·ses.

Présidée par la Conseillère municipale, Natacha Litzistorf, une Commission ad hoc sélectionne, tous les deux ans et sur proposition de  la Commission des arts plastiques, l’artiste qui pourra investir l’édicule de Rumine. En mars 2020, c’est de manière unanime que Mme Anaëlle Clot a été choisie.

© Laurent Kaczor – Ville de Lausanne

Un édicule communautaire pour les nouveaux habitants des Falaises

Promouvoir la cohésion et un cadre de vie agréable aux nouveaux habitants et usagers des Falaises, voilà ce qu’entend promouvoir la Ville et ses partenaires, La Maison ouvrière et la Société Immobilière Lausannoise pour le logement SA.

L’édicule des Falaises et le terrain alentours ont été assainis et revalorisés afin de fournir un lieu communautaire et des potagers urbains. Mis à disposition des habitants, par le biais de la future «Association des habitants des Falaises», les locataires ont été informés sur la possibilité de s’engager dans l’association.

La Ville de Lausanne se réjouit de promouvoir ainsi le «vivre ensemble» dans ce nouveau quartier.

© André König – Ville de Lausanne

Le Casse-croûte de Vidy

M. André König, gagnant de l’appel à projets lancé en février 2019, reprend l’édicule de la zone de Vidy, qui s’appellera dorénavant la «Le Casse-croûte de Vidy».

Cafés torréfiés à Lausanne, glaces artisanales, mignardises et quiches, entre autres, voilà ce qui y est proposé. M. André König offre aux passants un menu varié et goûteux, tout en valorisant des produits de qualité, artisanaux, locaux et cultivés dans des conditions respectueuses de l’environnement.

La Ville de Lausanne se réjouit de ce partenariat.

Situer sur le plan
Instagram

© Marino Trotta – Ville de Lausanne

De la fantaisie gourmande pour la Café Perché à Beaulieu!

Les portes du petit édicule, classé monument historique et transformé en magasin-kiosque, s’ouvriront le 14 septembre, faisant suite à l’appel à projets d’avril dernier et aux travaux d’assainissement et de réaffectation.

Les nouveaux exploitants, Delphine Veillon et Johans Valdivia, proposeront un menu inventif, inspiré des produits et artisans locaux, le tout assaisonné d’une touche de fantaisie. La carte satisfera petits et grands, pour un repas sur le pouce ou pour une pause gourmande entre amis ou en famille.

La Municipalité se réjouit de ce partenariat et souhaite plein de succès aux nouveaux exploitants de cet établissement.

Situer sur le plan
Facebook

Coordonnées

Unité durabilité et participation

Rue du Port-Franc 18
3e étage
Case postale 5354
1002 Lausanne  

+41 21 315 53 15
Ecrivez-nous

Bus: tl 18: Port-Franc; tl: Chauderon
Métro: m1: Vigie; m2 Lausanne-Flon
LEB: Chauderon