Edition 2020

Le Prix des lecteurs de la Ville de Lausanne 2020 a été attribué à Fabienne Bogádi pour son roman «Les Immortelles», éditions l'Âge d'Homme.

La lauréate, Fabienne Bogádi

«Les Immortelles» raconte le destin de Dea, qui grandit entre un père redouté et une mère qui lʹinitie aux secrets des plantes jusqu’au jour où l’homme dont elle tombe amoureuse l’attire loin de cette nature vers le désir, la vie adulte et la violence.

Un livre naît comme une source. C’est tout petit au début, ça sort de la tête comme la rivière sort de la terre, c’est une image, un rêve, une pensée, un souvenir.

Le mot de l'autrice

«C’est une joie, une fierté et une gratitude immense que j’éprouve à l’égard de ce Prix des lecteurs de la Ville de Lausanne qui m’a été attribué en cette étrange et sans doute mémorable année 2020. L’écrivain en moi le vit comme une récompense pour le long travail de sept ans qu’il m’a fallu pour parvenir au bout du manuscrit, et pour cette foi intérieure qui ne m’a jamais quittée, quels que soient les obstacles posés sur ma route. (...) Un livre naît comme une source. C’est tout petit au début, ça sort de la tête comme la rivière sort de la terre, c’est une image, un rêve, une pensée, un souvenir. Quand j’étais adolescente, je dévorais les histoires de la mythologie grecque. Et il y avait cette femme puissante, et qui a commis le pire, et qui me fascinait. Elle ne m’a jamais quittée, jusqu’au jour où j’ai eu envie de raconter son histoire, mais différemment. L’idée derrière l’écriture de ce récit était double. D’abord, il s’agissait de parler des femmes, mes sœurs, et de leur force intérieure, de leur intuition, de leur lien charnel à la nature. Ensuite, de parler des fleurs et des plantes, et de ce qu’elles nous disent et nous apportent à nous les humains. En ravissant nos sens, et en nous soignant aussi. Avec cette chose troublante, que si elles soignent, elles peuvent aussi tuer, car tout possède, serti en soi, son contraire.»

L'autrice

Née en 1960 à Martigny, d’origine suisse et hongroise, Fabienne Bogádi est rédactrice, traductrice et spécialiste en communication. Elle a également longtemps travaillé comme journaliste économique pour divers médias suisses. Elle réside à Genève. Fabienne Bogádi écrit de la poésie, des nouvelles et a publié en 2014 son premier roman, Le corps déchiré.

Le livre

Dea naît une nuit d’orage dans une ferme où son père, seigneur du lieu, élève taureaux et chevaux avec ses cinq fils. Silencieuse, blonde et rose, Dea fascine. Elle s’initie avec sa mère aux secrets des fleurs et des plantes. Jusqu’au jour où un bel inconnu l’attire loin de cette nature, en ville, vers l’amour, le désir, la vie adulte et la violence. Les immortelles (l’Âge d’Homme) se lit comme un conte au lyrisme sombre et à l’écriture onirique éblouissante.

Les nominé·e·s

Antonio Albanese

La disparition des arcs-en-ciel dans les rivières du Montana, éditions l'Âge d'Homme

L'auteur

Né en 1970 à Lausanne où il réside, Antonio Albanese est musicien et historien de l’art. Il enseigne à l’ECAL et au Gymnase de Beaulieu. Il a publié La Chute de l’Homme, Prix des auditeurs de la RTS en 2010, Le roman de Don Juan, Est-ce entre le majeur et l’index, dans un coin de la tête que se trouve le libre arbitre?, ainsi qu’une série policière satirique mettant en scène Matteo di Genaro.

Le livre

Pourquoi les truites arc-en-ciel ont-elles soudainement disparu des rivières du Montana? Le journaliste genevois Ernesto Pirroni est envoyé sur place pour enquêter par son rédacteur en chef. Récit de voyage enlevé, enquête burlesque et attachante, La disparition des arcs-en-ciel dans les rivières du Montana (l’Âge d’Homme) plonge dans le mythe de l’Ouest, l’Amérique contemporaine, le rapport de l’Homme à la Nature et croise quelques écrivains mythiques.

Mélanie Chappuis

La Pythie, éditions Slatkine

L'autrice

Née en 1976 à Bonn en Allemagne, Mélanie Chappuis est écrivaine, journaliste et chroniqueuse. Elle a passé son enfance entre l’Amérique latine et l’Afrique de l’Ouest. Elle réside à Genève. Elle est l’auteure de six romans, deux recueils de nouvelles et deux recueils de chroniques dont Des baisers froids comme la lune, Maculée conception, Femmes amoureuses, monologues et Ô vous, sœurs humaines.

Le livre

À l’âge de 22 ans, Adèle Meurice réalise qu’elle possède un don: celui de «voir» la mort, proche ou lointaine, de ses amants au moment de l’orgasme. Cette faculté d’entrevoir le pire dans des circonstances extatiques pèse comme une malédiction dans sa vie amoureuse. La Pythie (Slatkine) pousse l’héroïne dans une passionnante quête identitaire autour du plaisir, de la mémoire, de la transmission, de la résilience et du chamanisme.

Matthieu Mégevand

Lautrec, éditions Flammarion

L'auteur

Né à Genève en 1983 où il réside, Matthieu Mégevand est directeur des éditions Labor et Fides depuis 2015. Philosophe et historien des religions, il a publié six ouvrages dont un premier recueil de nouvelles en 2007, Jardin secret, puis Ce qu’il reste des mots et La bonne vie, un roman inspiré de la vie du poète Roger Gilbert-Lecomte, qui inaugure une trilogie sur le thème «Créer/Détruire».

Le livre

Lautrec (Flammarion) mêle avec talent histoire littéraire et fiction pour raconter Henri de Toulouse-Lautrec (1864-1901), légende de Montmartre, peintre de génie mais aussi petit homme foutraque, atteint d’une maladie génétique qui interrompt sa croissance, fasciné par les bals, les bistrots et les prostituées, mort alcoolique et syphilitique à l’âge de 36 ans.

Quentin Mouron

Vesoul, 7 janvier 2015, Olivier Morattel Editeur

L'auteur

Né en 1989 à Lausanne, Quentin Mouron a passé son enfance en plein cœur de la forêt québécoise. De retour en Suisse, il étudie, voyage, écrit et publie en 2011 Au point d’effusion des égouts, suivi notamment de La Combustion humaine et de Trois gouttes de sang et un nuage de coke. Quentin Mouron réside à Vevey. Il est également chroniqueur presse et radio, ainsi que professeur de français.

Le livre

Sixième roman de Quentin Mouron, Vesoul, 7 janvier 2015 (Olivier Morattel) suit un jeune Helvète qui fuit son pays pour échapper aux tracasseries administratives. Il sympathise avec un cadre financier se rendant à un congrès à Vesoul. Arrive le 7 janvier 2015, jour de la tuerie de Charlie-Hebdo, point de fuite à ce récit mené sur le ton du roman picaresque, de la farce et de la satire sociale la plus jubilatoire.

Roland Buti

Grand National, éditions Zoé

L'auteur

Né en 1964 à Lausanne où il réside, Roland Buti enseigne l’histoire dans un gymnase vaudois. En 1990, il publie un premier recueil de nouvelles, Les Âmes lestées, suivi de quatre romans dont Un Nuage sur l’œil, prix Bibliomedia 2005 et Le Milieu de l’horizon, récompensé de plusieurs prix dont le Prix du Public de la RTS et le Prix suisse de littérature en 2014..

Le livre

Grand National (Zoé) surprend Carlo à un moment de crise dans sa vie : sa femme Ana l’a quitté, sa mère s’est réfugiée dans un palace de la Riviera d’où elle refuse de sortir et son employé, originaire des Balkans, encaisse un passage à tabac pour des raisons mystérieuses. Une tendre, drôle et mélancolique quête du passé romanesque de sa mère pendant la Seconde Guerre mondiale et des amours enfuies.

Revue de presse
Coordonnées

Prix des lecteurs de la Ville de Lausanne
Service des bibliothèques et archives

Place Chauderon 11
1003 Lausanne  

Facebook
Chaîne YouTube