Personnes morales

Toute personne morale, y compris une association locale, doit être enregistrée auprès de l’autorité fiscale.

Impôt sur le bénéfice et le capital

Les sociétés anonymes, sociétés en commandite par actions, à responsabilité limitée et coopératives, obligatoirement inscrites au registre du commerce, sont imposées sur le bénéfice net et sur le capital sur la base des livres comptables présentés à l'Administration cantonale des impôts (ACI). La part communale est ensuite distribuée aux communes concernées.

Impôt minimum

Toutes les personnes morales qui exploitent une entreprise doivent payer au minimum un impôt calculé sur leurs recettes brutes et capitaux investis.

Les entreprises nouvellement créées sont exonérées de l'impôt minimum durant les deux premières années de leur existence. De plus, les entreprises ayant de sérieuses difficultés financières peuvent également être exonérées.

L'impôt minimum se substitue à l'impôt ordinaire lorsqu'il est plus élevé. Les taux d'imposition minimum peuvent être demandés à l'Administration cantonale des impôts.

Impôt complémentaire

Cet impôt s'applique aux immeubles appartenant aux sociétés et fondations.

Les communes qui prélèvent le droit de mutation sur les transferts entre vifs à titre onéreux peuvent, aux mêmes conditions que l'Etat, soumettre à un impôt complémentaire les immeubles qui appartiennent à des sociétés ou fondations, à raison de 50 centimes par franc de l'Etat.

Loi du 4 juillet 2000 sur les impôts cantonaux

La loi ainsi que les taux d'imposition sont disponibles sur le site cantonal des impôts.

Allègements et exonérations

Dans le but de faciliter l'implantation de nouvelles sociétés, le canton de Vaud a, dans son article 17 de la Loi du 4 juillet 2000 sur les impôts directs cantonaux, prévu que le Conseil d'Etat peut accorder des allégements fiscaux aux entreprises nouvellement créées qui servent les intérêts économiques du canton, pour l'année de fondation de l'entreprise et pour les neuf années suivantes. La modification importante de l'activité de l'entreprise peut être assimilée à une fondation nouvelle.

Les entreprises nouvellement créées sont dispensées de l'impôt minimum pendant les deux premières années de leur existence.

Les entreprises qui se trouvent dans le cas de devoir payer l'impôt minimum peuvent imputer sur la part de celui-ci dépassant l'impôt ordinaire, l'excédent de l'impôt ordinaire payé les quatre périodes précédentes, par rapport à l'impôt minimum afférent à ces mêmes périodes.

De plus, les entreprises se trouvant dans de sérieuses difficultés financières sont totalement ou partiellement dispensées de l'impôt minimum.

Seuls sont exonérés de l'impôt (sauf pour les gains immobiliers et l'impôt complémentaire sur les immeubles), selon l'article 90 de la Loi du 4 juillet 2000 sur les impôts directs cantonaux:

  • La Confédération et ses établissements, dans les limites fixées par la législation fédérale.
  • L'Etat de Vaud, ses établissements et fonds sans personnalité juridique.
  • Les communes et associations de communes vaudoises, leurs établissements et fonds sans personnalité juridique.
  • Les Eglises officielles et leurs paroisses sur le bénéfice et le capital exclusivement et irrévocablement affectés à leurs tâches.
  • Les institutions de prévoyance professionnelle d'entreprises qui ont leur domicile, leur siège ou un établissement stable en Suisse et d'entreprises qui les touchent de près, à condition que les ressources de ces institutions soient affectées durablement et exclusivement à la prévoyance en faveur du personnel.
  • Les caisses indigènes d'assurances sociales et de compensation, notamment les caisses d'assurance-chômage, d'assurance-maladie, d'assurance-vieillesse et d'assurance-invalidité et survivants, à l'exception des sociétés d'assurances concessionnaires.
  • Les personnes morales qui poursuivent des buts de service public ou de pure utilité publique, sur le bénéfice et le capital exclusivement et irrévocablement affectés à ces buts. Des buts économiques ne peuvent être considérés en principe comme étant d'intérêt public. L'acquisition et l'administration de participations en capital importantes à des entreprises ont un caractère d'utilité publique lorsque l'intérêt au maintien de l'entreprise occupe une position subalterne par rapport au but d'utilité publique et que des activités dirigeantes ne sont pas exercées.
  • Les personnes morales qui visent des buts cultuels dans le canton ou sur le plan suisse, sur le bénéfice et le capital exclusivement et irrévocablement affectés à ces buts.
  • Les Etats étrangers, sur leurs immeubles suisses affectés exclusivement à l'usage direct de leurs représentations diplomatique et consulaire, sous réserve de réciprocité.

Sont exonérées de l'impôt les entreprises de transport concessionnaires, dans la mesure où elles revêtent de l'importance au point de vue de la politique des transports et à condition qu'elles n'aient réalisés aucun bénéfice net pendant la période fiscale ou que, pendant celle-ci et les deux périodes précédentes, elles n'aient distribué aucun dividende ni aucune part au bénéfice similaire.

Address

Bureau des impôts
Service des finances

Place Chauderon 9
1er étage
Case postale 5032
1002 Lausanne  

Auf der Karte lokalisieren

Contact us by email
Phone +41 21 315 43 21

Lundi-vendredi
Guichets: 13h00-16h00
Téléphones: 09h00-11h30, 13h30-16h00

Bus: tl 18: Port-Franc; tl: Chauderon
Métro: m1: Vigie; m2: Lausanne-Flon
LEB: Chauderon