Parc Louis Bourget: une réserve aux drôles de volatiles

Situé aux confins occidentaux du territoire lausannois, le parc Louis-Bourget s’étend entre lac et forêt. C’est à la fois l’un des hauts lieux du pique-nique estival dans la région et une réserve naturelle.

En été, le parc est l’un des lieux les plus animés des rives. Les beaux jours arrivés, on ne compte plus le nombre de pique-niqueurs, de parties de foot improvisées et, tout simplement, de promeneurs venus profiter de ce magnifique espace verdoyant au bord du lac.

Un brin d’histoire

Les lieux sont chargés d’histoire. Une stèle dressée dans la partie nord du parc rappelle notamment que le major Davel y fut décapité le 24 avril 1723. Mais à cette époque, pas de parc. Juste une plaine marécageuse qui fait office de décharge. Au XIXe siècle, la Ville décide d’assainir une partie de la zone. La forêt se développe alors et fait vite oublier le morne paysage d’avant. Il faut attendre l’entrée en scène de Louis Bourget pour que les choses évoluent (voir encadré). La plage est aménagée et le parc est créé entre 1915 et 1920. La réserve ornithologique voit, elle, le jour en 1941. Après un ouragan en 1959, qui déracina 2000 arbres, le parc est réaménagé. Quelque 1’500 arbres sont replantés jusqu’en 1962.

Les points d’intérêt

L’ensemble du parc a été recensé dans la liste des jardins historiques par le Conseil international des monuments et des sites, qui dépend de l’UNESCO. Et tous les éléments qui datent de sa création sont tous inscrits au recensement architectural du canton de Vaud. A l’est du parc se trouve le Château de Vidy, siège actuel du CIO ainsi qu’une fontaine en granit, vestige de l’expo nationale de 1964.

© Musée historique de Lausanne
Louis Bourget

En plus d’être un brillant médecin, Louis Bourget (1856-1913) est aussi un naturaliste et un ornithologue chevronné. Emerveillé par ce coin de nature, il intervient auprès des autorités pour y demander la création d’une réserve naturelle. Son rêve ne se réalisera qu’après sa mort en 1913.

Les curiosités naturelles

Le parc accueille une forêt riveraine, la dernière de ce type à Lausanne, qui comprend également un étang. Mais même si elle constitue un écosystème précieux et protégé, la forêt souffre de la très forte pression à laquelle elle est soumise. Des réflexions sont donc en cours pour faire en sorte que nature et loisirs puissent cohabiter pacifiquement et pour que cette réserve naturelle remplisse son rôle d’aire de repos pour les oiseaux limicoles lors de leurs migrations. Le parc offre également un spectacle rare. Lors des chaudes soirées d’été, des lucioles égaient les environs de l’étang. Ces petits insectes phosphorescents auraient été introduits dans les années 1940 et se seraient bien acclimatés aux bords du Léman.

Les équipements

WC publics
Douche
Piste vita
Zone accessible aux chiens
Grande place de jeux
Pique-nique

Durable

Le parc Bourget a aussi servi de cadre à une expérience originale menée par le service des parcs et domaines: la collecte des déchets avec un cheval de trait.

Coordonnées

Place de Milan, crêt de Monriond
Parcs et domaines

Avenue de Milan
1007 Lausanne  

Bus: tl 1: Daples, Beauregards et Cèdres; tl 25: Beauregard, Cèdres