Le ginkgo du parc de Mon Repos

Ancienne demeure du banquier Vincent Perdonnet, le parc de Mon Repos s’orne d’un arbre exceptionnel. Réputé fossile vivant et renaissant sitôt après l’impact de la bombe d’Hiroshima, il a entre autre inspiré le romancier Bernard Clavel.

Nom commun: Arbre aux 40 écus

Nom scientifique:
Ginkgo biloba

Hauteur
25 mètres

Circonférence du tronc
370 centimètres

Lieu
parc de Mon Repos

Origine
Chine

Age
160 ans

Cet arbre figure dans l'ouvrage d’Henri Badoux, «Les beaux arbres du canton de Vaud», édition de 1912.

«J’imagine un colporteur de Ginkgo. Je le vois partir de Chine avec sa boîte toute pleine de graines, toute gonflée de vie, toute chargée d’espérance. Il irait par les chemins, s’arrêterait ça et là en des lieux par trop chauves, en des villes sans poumon et il sèmerait des arbres aux quarante écus. Il sèmerait de l’or par le monde. Le plus bel or qui soit, le plus précieux que l’on puisse découvrir, celui qui renaît à la fin de chaque été pour illuminer l’automne». Bernard Clavel