Parc du Désert: une pièce d'eau unique en Suisse

Ne vous fiez pas à son nom, le lieu n’a rien d’aride, bien au contraire. Sa pièce d’eau est même la principale attraction de ce parc enchanteur qui offre à tout le quartier une oasis de verdure.

Le parc du Désert fait la frontière entre la ville et la campagne. Il se situe donc en périphérie de Lausanne, mais le détour vaut largement le déplacement. La magie opère dès les premiers pas et la pièce d’eau qui s’étend à l’image d’un canal hollandais appelle à la contemplation. Un instant de calme que le coassement d’une grenouille risque d’interrompre, nous rappelant que la nature est chez elle à Lausanne.

Un brin d’histoire

Le romantisme est en vogue à la charnière du XIXe siècle. Pour esthétiser leur éloignement, les parcs ou les maisons de campagne à l’extérieur des cités se font appelés «Solitude», «Ermitage» ou «Désert». L’appellation du Désert lausannois remonte ainsi à 1782, soit quelques années avant la Révolution française. Ce qui en fait l’unique jardin de la Ville antérieur à cet événement. Après avoir accueilli une léproserie et un domaine agricole, le terrain est acheté en 1764 par le père de l’écrivain et homme politique Benjamin Constant. La maison de maître et le canal voient le jour entre 1771 et 1782. Lausanne rachète le domaine en 1989 et entreprend durant les années 1999-2001 la restauration des principaux éléments du parc, grâce notamment à un plan datant de 1807 et de nombreux croquis d’époque. La maison de maître devrait prochainement abriter une maison de quartier.

Les points d’intérêt

Au Désert, c’est l’ensemble du parc qui constitue le point d’intérêt. A tel point qu’il figure sur la liste des monuments historiques du canton. Il faut dire que la configuration de ce parc est unique à Lausanne. Contrairement à d’autres jardins de la Ville, le Désert a échappé à la mode romantique. Son concepteur lui a préféré un style plus baroque qui se retrouve notamment dans sa géométrie avec des éléments comme le canal, le grand potager ou l’allée des tilleuls qui figuraient déjà sur les plans originaux.

Les curiosités naturelles

Unique en Suisse et longue de 140 mètres, la pièce d’eau est sans aucun doute l’attraction phare du parc.

Le saviez-vous?

La légende veut que le canal ait été construit à la demande de la femme hollandaise du propriétaire du domaine, nostalgique de son pays. Mais la vérité est plus prosaïque. Le maître des lieux n’a en effet jamais été marié à une Hollandaise. Il s’est juste inspiré de la mode du moment.

Les équipements

Pique-nique (cinq tables, trois foyers)
Plantages
Chemins piétons (menant au Musée Olypique)
Borne d'information (Histoire du parc)

Durable

Pour la petite histoire, c’est une source naturelle qui alimente la pièce d’eau centrale. Celle-ci offre à tous les batraciens des environs un lieu de reproduction rêvé. Une fois le printemps arrivé, il regorge de tritons, de crapauds ainsi que de grenouilles rousses et rieuses.