Parc de l'Hermitage: un air de campagne

Ce magnifique parc paysager offre l’un des plus beaux points de vue de Lausanne. Mais le panorama n’est de loin pas l’unique atout de l’Hermitage. En faisant cohabiter un musée de renommée internationale et l’un des arbres les plus étonnants de Lausanne, il fait rimer nature et culture.

Le domaine de l’Hermitage constitue le prolongement naturel des Bois de Sauvabelin jusqu’au cœur de Lausanne. Difficile d’imaginer, en s’allongeant dans le gazon en contemplant les Alpes savoyardes et le Léman, que le centre-ville est à dix minutes à pied. Avec ses arbres majestueux et sa maison de maître, le parc dégage un agréable sentiment de calme et de sérénité.

Un brin d’histoire

L’histoire de l’Hermitage, sous son jour actuel, commence en 1842, lorsque le banquier Charles-Juste Bugnion achète cette campagne. La vue qu’on en avait sur la Cathédrale était déjà connue loin à la ronde puisque Camille Corot l’avait immortalisée en 1825. La maison de maître voit le jour entre 1842 et 1850. Les dépendances, elles, sont plus tardives et l’œuvre d’un autre architecte, L. Joël, le même d’ailleurs qui dessina le parc en 1857 et choisit les arbres encore présents aujourd’hui, pour la plupart des essences rares et nouvelles pour l’époque. L’orangerie et le pigeonnier, de style néogotique, renforcent l’esprit romantique du parc. En 1976, la Ville acquiert la propriété et aménage le parc qui devient public dès 1985. L’allée de marronniers située au sud de la ferme a été reconstituée en 2004.

Les points d'intérêt

Si le parc est aussi connu, c’est surtout en raison de la présence de la Fondation de l’Hermitage, qui occupe l’ancienne maison de maître. Contrairement à son homonyme russe de Saint-Pétersbourg, son histoire est plutôt récente.

© Marino Trotta
Fondation de l'Hermitage
Fondation de l'Hermitage

En 1976, Lausanne achète une partie de la propriété pour en faire un parc ouvert au public. En échange, la famille Bugnion fait donation à la Ville de la partie centrale du domaine avec sa maison de maître, moyennant la création d’une fondation d’intérêt public. La demeure est entièrement restaurée et le musée ouvre ses portes en 1984. Depuis, deux à trois expositions y sont présentées chaque année.

Les curiosités naturelles

Parmi d'autres essences présentes dans le parc, le hêtre pleureur de l’Hermitage est sans doute l’arbre le plus stupéfiant de tout Lausanne. Planté lors de l’aménagement du jardin, il s’est peu à peu mué en une sorte de maison végétale sortie d’un conte de fées. Ses branches sinueuses s’appuient sur le sol et donnent naissance à d’autres arbres, de sorte qu’on ne sait plus très bien lequel est le tronc d’origine.  A signaler également des prairies fleuries d’une grande richesse floristique, un verger hautes-tiges et des zones pâturées par les moutons de la Ville.

Les équipements

WC publics
Restaurant
Sentiers pédestres menant cœur de la ville
Zone accessible aux chiens
Petite place de jeux
En relation
Address

Parc de l'Hermitage
Parcs et domaines

Avenue Louis-Vulliemin
1018 Lausanne  

Bus: tl 16: Hermitage