Produits dangereux: prévention dans les salons de coiffure (2018-2019)

Objectifs de la campagne

Son but était de sensibiliser les employeurs et les travailleurs qu’ils occupent à la manipulation correcte des produits qu’ils sont amenés à utiliser dans le cadre de leur activité professionnelle.

Produits dangereux...

Les produits chimiques ont des effets sur l’homme et son environnement.

Ils peuvent perturber le fonctionnement de l’organisme quand ils entrent en contact avec le corps humain par les voies respiratoires, la peau ou la bouche.

Ils peuvent provoquer entre autre:

  • des intoxications aiguës
  • des intoxications chroniques: le contact répété avec certains agents chimiques, même à de faibles doses, peut alors porter atteinte aux poumons, aux nerfs, au cerveau, aux reins.

Les produits chimiques sont en outre parfois à l’origine d’incendies et d’explosions. Ils peuvent avoir des répercussions au-delà de l’entreprise sur l’environnement, en cas notamment de renversement ou déversement accidentel, rupture de confinement, fuites, etc.

La prévention des risques chimiques s'appuie sur les principes généraux de prévention (cf. onglet éponyme sous Conditions de travail en entreprise: règles). Elle repose notamment sur une identification des produits dangereux présents dans l’entreprise, quelle que soit son activité, et sur une évaluation des risques exhaustive et rigoureuse (source: www.inrs.fr).

... dans les salons de coiffure suisses

Les membres du corps les plus exposés aux produits chimiques dans les salons de coiffure sont les mains.

En Suisse, toutes les deux semaines, un coiffeur doit se résoudre à abandonner son métier à cause d’une affection de la peau. Plus d’⅓ d’entre eux ont déjà souffert d’un problème d’eczéma cutané et ⅔ ont observé une altération de la peau depuis qu’ils exercent leur profession.

La peau est une barrière de protection naturelle contre les agressions extérieures: substances chimiques, micro-organismes, UV, etc. Les cellules de notre peau produisent un film protecteur qui est un élément essentiel de cette barrière. Il permet d’en réguler l’hydratation. Cette protection naturelle est fortement sollicitée dans les salons de coiffures.

Les shampoings fréquents et l’humidité permanente associés à l’utilisation de produits chimiques agressifs peut provoquer des affections de la peau à long terme de type dermatoses. La peau devient sèche et gercée, plus sensible aux allergènes. Les allergènes peuvent être présents partout, y compris dans les produits dits naturels.

Des produits chimiques agressifs pour la peau sont présents dans les teintures, les décolorants, les produits de permanente ainsi que dans les produits de nettoyage. Certaines substances peuvent aussi provoquer des affections des voies respiratoires comme les persulfates alcalins que l’on trouve dans les décolorations ou les poudres de henné.

Informations complémentaires relatives à l’utilisation de produits dangereux

Coiffeuses, coiffeurs: protégez vos mains lorsque vous lavez les cheveux! (SUVA)

2mains.ch (site pédagogique et pratique)

Salon de coiffure - Eviter les TMS et les allergies (INRS)

J’aime mon travail, je prends soin de mes mains! (document de formation pour les coiffeurs)

Liste de contrôle CFST: Salons de coiffure, ongleries (CFST, réf. 6808.f)

Modalités de la campagne

La démarche de l’inspection du travail Lausanne prévoyait, dans un premier temps, une communication à l’adresse des organisations faîtières des salons de coiffure actives sur la commune de Lausanne. Ces dernières ont été informées des tenants et aboutissants de la campagne.

Une fois les visites des salons lausannois effectuées, un courrier leur a été adressé directement afin de leur rendre compte des constats et de les conseiller sur les mesures à prendre pour pallier d’éventuels défauts ou lacunes.

Dans la mesure où il s’agissait d’une campagne de prévention, l’inspection du travail Lausanne s’est limitée à prescrire les mesures permettant à l’employeur de se conformer aux dispositions légales.

Déroulement des visites

Les inspecteurs du travail ont procédé à des visites inopinées des salons de coiffures lausannois.

Les inspecteurs ont échangé, avec l’employeur et/ou avec les travailleurs présents lors de la visite, sur le type de produits utilisés, sur leur manipulation et leur stockage ainsi que sur la présence d’équipements individuels de protection et sur la formation des utilisateurs.

Compte rendu

Plus de 70 salons de coiffure, dont quelques barbiers, ont été visités.

Les principales observations et recommandations formulées sont les suivantes:

Gants

Les gants ne sont pas toujours portés ni adaptés au type d’utilisation ou ils ne sont simplement pas mis à disposition des travailleurs. Dans la majorité des cas, ils ne protègent pas correctement des produits utilisés. Ils ne sont que trop rarement utilisés lors des shampoings et leur taille n’est pas adaptée aux utilisateurs.

Les propriétés allergènes et la faible efficacité du latex sont méconnues.

Gestion des produits

Il existe trop souvent une méconnaissance des fiches techniques et des étiquetages des produits. Une confiance importante est donnée aux produits, sur la seule base des informations des revendeurs ou fournisseurs, au détriment d’une considération plus critique.

Les denrées alimentaires et les appareils électroménagers (par exemple : machine à café, frigo) ne sont régulièrement pas séparés du lieu de stockage et de préparation des produits.

Formation des employés

Les employés sont insuffisamment formés aux risques potentiels induits par l’utilisation de produits chimiques ou aux outils de travail ainsi qu’aux dispositifs de prévention.

Il est à souligner que les coiffeuses et coiffeurs formés (CFC) sont sensiblement plus attentifs aux aspects « santé et sécurité » dans le cadre de leurs activités et à l’utilisation des produits chimiques en particulier. Il en va de même des membres des associations professionnelles.

Ordonnance pour la protection de la maternité au travail (OPROMA)

Les dispositions prévues par l’Ordonnance ne sont pas mises en place.

Ventilation

Les systèmes d’aération des locaux ne permettent souvent pas un renouvellement de l’air efficace et une diminution de la concentration de polluants.

Quant aux barbiers, souvent nouvellement installés, l’hygiène n’est pas respectée dans plusieurs cas (lames inchangées à chaque utilisation, tondeuses non désinfectées, etc.).

De manière générale, nous avons pu constater que les risques dans le domaine de la santé et de la sécurité au travail sont encore sous-estimés.

Address

Inspection du travail Lausanne (ITL)
Service du travail

Place de la Riponne 10
Galerie
Case postale 5032
1002 lausanne  

+41 21 315 76 80