Campagne de l'Hermitage

La maison de l’Hermitage se situe au cœur d’un vaste parc arborisé, aujourd’hui public, surplombant la ville et offrant une vue remarquable sur la Cathédrale et sur le lac.

La maison de l’Hermitage se situe au cœur d’un vaste parc arborisé, aujourd’hui public, surplombant la ville et offrant une vue remarquable sur la Cathédrale et sur le lac. C’est le banquier Charles Bugnion qui achète le domaine en 1841 et fait reconstruire de 1852 à 1855 la maison de maître, attribuable à Louis Wenger.

L’Hermitage représente la dernière maison de campagne édifiée à Lausanne dans l’idéal du retour à la nature, que la parution, en 1761, de Julie ou La Nouvelle Héloïse, avait suscité au sein de l’oligarchie et de l’aristocratie lausannoise.

Sur ses côtés latéraux, la maison est dotée de deux étages de galeries, sortes de porches étendus en loggias, permettant une ouverture maximale vers l’extérieure. S’ajoutant au corps principal et complétées par un toit assez plat, ces galeries donnent à la maison son aspect bas et allongé caractéristique. Plusieurs dépendances sont également contemporaines de la villa, comme la ferme, le pigeonnier en forme de tour médiévale et l’orangerie qui y est accolée.

Les descendants de Charles Bugnion ont offert la maison et une partie de son parc à la Ville de Lausanne en 1976. Depuis 1984, la villa accueille la Fondation de l’Hermitage qui présente annuellement deux à trois expositions de niveau international et principalement consacrées aux beaux-arts des XIXe et XXe siècles.

Accès Bus tl: 3 Motte
Parking: Parking du Signal