Tour de l'Ale

La tour de l’Ale est le dernier vestige important des fortifications médiévales de Lausanne.

Surprenant le flâneur au détour d’un pâté de maisons, la tour de l’Ale est le dernier vestige important des fortifications médiévales de Lausanne. Ses dimensions – 21 mètres de hauteur jusqu’au toit et 8 mètres de diamètre – en faisaient un des éléments les plus spectaculaires du bourg.

Construite en 1340, son premier rôle est de défendre le faubourg de l’Ale, quartier hors les murs qui s’étend alors devant la porte de Saint-Laurent. Elle est aussi conçue comme un donjon, c’est-à-dire comme un refuge fortifié pouvant fonctionner de manière autonome. Son système défensif présente notamment des murs épais de près de 2 mètres à la base, une entrée surélevée, des meurtrières dont le nombre augmente d’étage en étage (deux au rez, trois au premier, quatre au deuxième, cinq au troisième), et un sommet couronné de six grandes ouvertures en forme de créneau.

Avec le reste des fortifications médiévales, la tour tombe en désuétude au XVIIIe siècle. En 1890, un projet de démolition émanant des autorités communales soulève une opposition populaire et la réaction des milieux de la conservation du patrimoine. La tour sera finalement classée monument historique en 1900 et restaurée en 1903.

Accès Bus tl: Chauderon
Parking: Métropole 2000, Chauderon