Les trente glorieuses

Bâtiments administratifs de Chauderon

Le complexe, combinant activités tertiaires et de loisirs, espaces piétonniers, verts et parking, propose un programme quasiment autarcique.

Avec leur habillage caractéristique et leur emplacement en tête de pont, les bâtiments administratifs de Chauderon impriment leur image à un vaste panorama. Construits de 1970 à 1974, ils sont dus à Roland Willomet et Paul Dumartheray de l’Atelier des architectes associés et sont une des réalisations les plus remarquables de la décennie à Lausanne.

Le complexe, combinant activités tertiaires et de loisirs, espaces piétonniers, verts et parking, propose un programme quasiment autarcique. Il se compose de deux grands volumes rectangulaires surplombant un socle qui, descendant jusqu’au niveau du Flon, s’étage en terrasses-jardins et abrite le parking.

L’habillage des façades a bénéficié de l’apport du célèbre architecte et designer français Jean Prouvé, qui réalisait au même moment le siège du parti communiste français à Paris en collaboration avec l’architecte brésilien Oscar Niemeyer. Plus de 700 panneaux de métal fabriqués industriellement, de 3,4 sur 1,8 mètres de côté, percés de hublot et équipés de joints assurant isolations phonique et thermique forment une peau de la plus haute technicité. Les vitres, aux reflets cuivrés, complètent la polychromie d’une esthétique marquée par la pureté.

Jean Prouvé a participé aux chantiers français les plus prestigieux de son époque. On peut citer le CNIT dans le quartier de la Défense de Paris, le Palais omnisports de Bercy ou encore sa présidence du jury du concours pour le Centre Georges Pompidou.

Accès Bus tl: Chauderon
Métro m1: Vigie
LEB: Chauderon
Parking: Chauderon
En relation