Urbanisme aujourd'hui

Campus de l'EPFL – Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne

A partir des années 2000, sous la présidence de Patrick Aebischer, l’EPFL souligne par l’architecture sa position dans le paysage international des hautes écoles. Le campus s’urbanise. 

L’EPFL, qui a obtenu son statut fédéral en 1969, a inauguré son campus en 1978. Il est situé à Ecublens, commune limitrophe de Lausanne, au bord du lac Léman et bénéficie de la vue sur les Alpes savoyardes. Le campus regroupe la quasi-totalité des bâtiments de l’école, une particularité pour la Suisse. Il se prolonge à l’est par les bâtiments de l’université de Lausanne (UNIL).

Bâtie dans les années 1970 par les architectes alémaniques Jakob Zweifel et Heinrich Strickler, la première étape du campus s’organise sur un plan «en arrête de poisson», l’axe principal s’orientant d’est en ouest. Les bâtiments de cette étape se reconnaissent par leur enveloppe en aluminium eloxé.

La deuxième étape, construite dans les années 1980, a été conçue par Bernard Vouga, lauréat d’un concours réservé aux architectes vaudois. Si les bâtiments sont toujours orientés est-ouest, ils s’articulent cette fois sur un axe diagonal qui rejoint l’extrémité occidentale de la première étape.

Entre 1996 et 2002, une troisième étape a été conduite dans l’angle nord-ouest du site par un groupe d’architectes suisses, Dolf Schnebli, Flora Rucha, Tobias Ammann et Sacha Menz. Les édifices sont cette fois de volume simple et rectiligne et se rassemblent autour d’une sobre place rectangulaire. Parallèlement, plusieurs bâtiments isolés dus a de grands noms de l’architecture régionale – Atelier Cube (bât. PP et BCH), Rodolphe Lüscher (ODY et BC), Devanthéry Lamunière (SV) – sont réalisés sur le campus.

A partir des années 2000, sous la présidence de Patrick Aebischer, l’EPFL souligne par l’architecture sa position dans le paysage international des hautes écoles. Le campus s’urbanise. En plus de nouveaux équipements scientifiques, il se dote de nouvelles infrastructures: centre de congrès, centre commercial, hôtels, bibliothèque, lieu de culture, logements étudiants... Ce développement s’implante dans la plaine sud du campus ainsi que sur sa périphérie. Il vise la réalisation de bâtiments de prestige, fait appel à des stars de l’architecture internationale et associe étroitement le bâti à la recherche: le Rolex Learning Center se veut matérialisation de nouveaux modes d’apprentissage; les interventions de Dominique Perrault se doublent de la création d’une chaire confiée à l’architecte; le pavillon Under One Roof est également l’occasion de l’ouverture d’une nouvelle chaire dédiée aux technologies muséales.

Accès Bus tl: EPFL
Métro m1: EPFL