Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche Partager

Campagne micropolluants 2018-2022

Environ 300 substances ont été analysées (résidus médicamenteux, hormones, pesticides, biocides, muscs, substances chimiques diverses) par le laboratoire du Service de l’eau et par le laboratoire allemand TZW spécialisé dans les micropolluants.

Sur l’ensemble des réseaux de distribution, les résultats montrent que la plupart des substances analysées ne sont pas détectables, malgré les méthodes d’analyses ultraperformantes permettant de détecter des concentrations de l’ordre de 0,1 milliardième de gramme par litre (0,0001 µg/L) selon les substances.

Vu le grand nombre de substances susceptibles d’être présentes dans l’environnement, il n’existe pas de norme différenciée par substance, sauf pour certaines catégories, comme les pesticides. Dans ce cas, la norme en vigueur est de 0,1 µg/L. Cette valeur est considérée comme une norme pour l’ensemble des substances de toxicité inconnue mais à la structure chimique connue et ayant des caractéristiques structurelles suggérant un potentiel génotoxique. Pour les substances qui ne sont pas considérées comme potentiellement génotoxiques, la norme est de 10 µg/L.

Si une analyse atteste qu’une substance est présente à une concentration supérieure à 0,1 µg/L, le distributeur d’eau est tenu d’avertir les services cantonaux et fédéraux compétents pour statuer sur la valeur maximale admissible.

Dans le réseau lausannois, deux substances ont été soumises à l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV): la metformine (médicament antidiabétique) et le benzotriazole (inhibiteur de corrosion). Elles n’ont pas été considérées comme pertinentes et les valeurs maximales admises par l’OSAV sont de 10 µg/L et de 1000 µg/L respectivement.

Depuis fin juin 2019, le fongicide chlorothalonil, ainsi que ses métabolites, ont été déclarés pertinents et le produit interdit sur sol suisse. Le seuil admis dans l’eau potable est de 0,1 µg/L. Les résultats des analyses concernant ces métabolites se trouvent dans les fichiers ci-dessous classés par réservoir.

Depuis 2020, le Service de l’eau mène des essais d’élimination des métabolites dans l’eau. Les premiers résultats ont été présentés début février 2023 après deux ans de recherche, le rapport final sera rendu public au printemps 2023. Les deux métabolites les plus courants dans l’eau, R417888 et R47811, peuvent être éliminés respectivement par charbon actif et par nanofiltration.

Retrouvez le détail des résultats d’analyses, par réservoir ci-dessous. Pour savoir quel réservoir alimente votre maison, rendez-vous sur la page «La qualité de l’eau chez vous» et tapez votre adresse ou consultez la carte «zone de pression». Ceci vous permettra de consulter directement le bon réservoir.

Coordonnées

Service de l'eau
Direction de la sécurité et de l'économie

Rue de Genève 36
Case postale 7416
1001 Lausanne

Numéro en cas d'urgence:
+41 21 315 93 94

Accessibilité:
Non accessible en fauteuil roulant Toilettes non accessibles en fauteuil roulant Place de parc accessible en fauteuil roulant