Une ville qui s’adapte

Soigner l’environnement et la biodiversité

© Mathilde Imesch - Ville de Lausanne
Améliorer la protection des arbres

Adapter le plan d’affectation communal afin qu’il prenne en compte de manière plus exigeante les besoins en végétalisation de la ville face aux défis climatiques. Renforcer la protection des arbres.

La biodiversité a besoin d’actions spécifiques

Déployer un plan d’action stratégique biodiversité, dont le Parc naturel périurbain du Jorat est un des emblèmes. Développer un axe central sur l’ornithologie.

Protéger nos sources, révéler nos ruisseaux et créer des îles

Renforcer la protection des ressources en eau face aux pollutions, en particulier celles liées aux pesticides. Intensifier la lutte contre les rejets pollués et renaturer plusieurs ruisseaux ainsi que les embouchures de la Chamberonne et de la Vuachère, en y ajoutant des îles pour les oiseaux.

Une ville nourricière et une ville du goût

Valoriser les produits de notre terroir et de nos vignobles avec la création de la maison des Vins suisses. Créer deux nouvelles exploitations agricoles biologiques et un parc agro-écologique. Proposer la possibilité d’avoir un potager au pied de chaque immeuble et un jardin de poche dans chaque rue.

Construire et rénover en matériaux bio-sourcés, déconstruire de façon durable

Poser comme exigence l’utilisation de matériaux bio-sourcés lors de constructions ou rénovations. Par exemple le bois, la paille, la chènevotte (chanvre), la ouate de cellulose, le liège ou encore le lin. Pour les déconstructions et/ou rénovations, utiliser de manière systématique une plateforme de réemploi de matériaux du type de la plateforme SALZA, pour revaloriser tout ce qui peut l’être.

La santé au coeur de la protection de l’environnement

Agir pour diminuer fortement les principales pollutions qui altèrent la santé et la qualité de vie en ville: pollution de l’air et des sols, rayons non ionisants, bruit (routier et aérien). Poursuivre les programmes d’alimentation durable et de lutte contre les perturbateurs endocriniens

Durabilité, toujours au programme

Prioriser le développement de 3 stratégies: la promotion de la santé, l’économie circulaire et la participation.

Une trame noire pour le plan lumière

Le plan lumière est basé sur l’efficacité énergétique, la cohérence nocturne de l’illumination et la réduction de la pollution lumineuse. Une trame noire lui sera intégrée pour favoriser la biodiversité, sans renoncer aux autres fonctions de l’éclairage public (sécurité routière et des piétons, animation de la vie nocturne, sentiment de sécurité et illumination du patrimoine bâti).

Renforcer l’Observatoire de l’environnement

Renforcer le rôle de l’Observatoire de l’environnement dans la récolte, la gestion, l’exploitation et la maîtrise des données, éléments essentiels pour élaborer et conduire l’action publique.

Rafraîchir et végétaliser la ville

Réaliser un inventaire des espaces résiduels minéraux, des toits, des murs et des cours d’immeubles pour amener des végétaux et de l’eau partout où c’est possible et rendre le sol plus perméable. Fleurir chaque quartier de la ville principalement avec des plantes vivaces. Créer et réhabiliter des parcs. Déployer l’Objectif canopée du Plan climat avec, d’ici à 2035, la plantation de 1300 arbres par an.

Coordonnées

Municipalité

Hôtel de Ville
Place de la Palud 2
Case postale 6904
1002 Lausanne  

Ecrivez-nous