4. Construction

Promouvoir une économie de la construction et de l’entretien des infrastructures communales, respectueuse des bonnes pratiques environnementales et sociales.

Enjeux

  • Soutenir les entreprises locales autour des bonnes pratiques, en termes de responsabilité environnementale et sociétale.
  • Encourager auprès des entreprises et de la population, les comportements responsables et la réduction, la valorisation et le recyclage des déchets.

Construction

Les services communaux des routes et de la mobilité, réalisent une grande partie des travaux de construction en partenariat avec des mandataires externes lors d’appels d’offres publics et de marchés de gré-à-gré.

Le secteur des appels d’offres publics est régi par la loi de 1996 qui contraint les autorités à favoriser, à prestation égale, les offres les plus avantageuses. On a traditionnellement privilégié l’approche par les prix les plus compétitifs. Si l’axe économique est central dans toute transaction commerciale, les moyens ne justifient pas la fin. La démarche de durabilité requiert que les notions de coûts intègrent également les impacts environnementaux et sociétaux. Le plus «avantageux» n’est pas forcément le moins cher, dès lors que l’on prend en compte une approche systémique et de long terme.

La responsabilité des autorités publiques va au-delà de l’exemplarité de ses propres pratiques. Elle a aussi pour mission de favoriser une conception durable dans les secteurs privés en général, et dans les relations commerciales avec ses partenaires, en particulier. Cette influence se concrétise par l’intégration systématique des critères environnementaux et sociétaux, en sus des critères économiques, dans ses appels d’offres et marchés de gré-à-gré. Deux catégories de critères durables s’appliquent: celle concernant les pratiques métiers de l’entreprise, et celle impliquant les modes de gestion que l’entreprise s’applique en interne, en exemple ci-dessous:

© Ville de Lausanne
Intégration systématique des critères environnementaux et sociétaux lors d'appels d'offres
Pratiques métiers
  • contribution de l’entreprise à la gestion des risques environnementaux,
  • utilisation avancées de matériaux durables (ex. utilisation d’enrobés bitumeux nouvelle génération),
  • utilisation efficiente des ressources et lutte contre le gaspillage,
  • gestion durable des matières résiduelles: recyclage, réutilisation, filières d’élimination,
  • politique de transport diminuant les impacts environnementaux.
Mode de gestion interne
  • existence d’une charte d’engagement de développement durable,
  • lutte contre le travail clandestin,
  • application d’une politique de santé et sécurité au travail,
  • gestion équitable des salaires et de l’égalité des chances,
  • développement des achats dits de proximité,
  • soutien à une politique de mobilité interne écologique (ex. incitation aux transports en commun),
  • mise en place d’une approche énergétique efficiente (éclairages, enveloppes du bâtiment, énergies renouvelables, etc.)
  • lutte contre le gaspillage,
  • gestion durable des déchets: recyclage, réutilisation, filières d’élimination.
En relation
Coordonnées

Unité développement durable
Secrétariat général de la Direction Logement, environnement et architecture

Rue du Port-Franc 18
3e étage
Case postale 5354
1002 Lausanne  

+41 21 315 53 15
Ecrivez-nous