Forêt de Sauvabelin

Elle est tellement parcourue et aménagée qu’on finirait presque par oublier que c’est une forêt, une vraie. A la fois niche écologique et lieu de détente en pleine ville, les bois de Sauvabelin réunissent tous les ingrédients de la forêt urbaine.

© mano – Ville de Lausanne

Véritable prolongement du massif forestier joratois, Sauvabelin est une oasis de nature au cœur de la ville. Ici, on est à l’étage des feuillus, du hêtre en particulier, qui se trouve dans son terrain de prédilection. Mais il n’est pas le seul à partager la vedette. Car les stars, à Sauvabelin, ce sont les chênes, dont certains ont déjà plus de trois siècles au compteur. Une réserve forestière, la réserve des Vieux Chênes, a été instaurée en 2006. Pour les cinquante prochaines années, aucune intervention n’est prévue, sauf pour des raisons de sécurité, dans cette zone de quelques hectares.

Du monde en forêt

La mise sur pied de cette réserve répond au désir des autorités, mais aussi des Lausannois, de conserver des espaces préservés dans cette forêt très fréquentée. On estime en effet à 300’000 le nombre de visiteurs annuels dans ce périmètre d’environ 80 hectares, autant dire un véritable mouchoir de poche. Difficile dès lors de canaliser cette foule sur les chemins et l’impact des balades «hors-piste» se fait sentir autant sur la faune que sur la flore.

Un entretien obligatoire

On l’aura compris, la forêt de Sauvabelin est tournée avant tout vers l’accueil du public. Et ça ne date pas d’hier. Les lieux sont en effet prisés des citadins depuis la moitié du XIXe siècle. A tel point que les autorités ont longtemps limité les interventions forestières au strict minimum, les coupes n’ayant en effet jamais eu bonne presse auprès du public. Elles auraient pourtant permis à cette forêt de s’éviter d’inévitables travaux de rattrapage entrepris dès la moitié des années 80. Certains arbres étaient en effet devenus de véritables menaces pour les promeneurs. Depuis, des campagnes de coupes sont régulièrement organisées à Sauvabelin afin de garantir un bel avenir à ces bois si prisés par la population.

© Yann Rod – Ville de Lausanne

Une tour qui en impose

Difficile de la rater du haut de ses 35 mètres. Erigée en 2003 et construite uniquement avec du bois de provenance locale, la Tour de Sauvabelin se veut un symbole du développement durable. Et la vue panoramique qu’elle offre sur toute la région vaut largement l’ascension de ses 150 marches.

En relation
Coordonnées

Forêts
Service des parcs et domaines
Accueil

Route des Corbessières 4
1000 Lausanne  26

+41 21 315 57 15
Ecrivez-nous