La ville contemporaine

Ecole e-TEM

Dans ce projet, le parti architectural accompagne la prise en charge des élèves, rien n’est choisi par hasard. La volumétrie, l’organisation du plan, l’expression des façades, les matériaux ou la signalétique...

Initialement éparpillés sur plusieurs sites, les élèves en difficulté cognitive et comportementale ont été regroupés dans un nouveau bâtiment à l’architecture moderne qui s’intègre parfaitement dans le quartier de Pierrefleur. L’école e-TEM est due au groupement d’architectes des bureaux Danilo Mondada et LOCALARCHITECTURE, lauréats du concours sur invitation organisé par la Fondation de Verdeil en 2006.

Inaugurée en 2009, cette école se déploie sur trois niveaux. Au rez inférieur, sont organisés les lieux de thérapie, au rez supérieur se trouvent l’entrée et les zones publiques, à l’étage sont regroupées les salles de classe qui disposent d’une vue largement ouverte sur l’environnement. Les espaces de circulation sont généreusement dimensionnés pour encourager les échanges entre élèves.

Dans ce projet, le parti architectural accompagne la prise en charge des élèves, rien n’est choisi par hasard. La volumétrie, l’organisation du plan, l’expression des façades, les matériaux ou la signalétique sont autant de supports au concept de base du projet e-TEM, à savoir insérer ces jeunes en transition dans la société.

Les façades, totalement vitrées, créent un lien visuel entre l’institution et l’environnement extérieur. La cour d’entrée fait le joint entre le bâtiment et la rue, c’est à dire entre l’école et la ville. Le préau inférieur, plus intimiste, dialogue avec le cordon boisé en limite de propriété. Les liens entre l’école et le monde extérieur sont ainsi encouragés et l’esprit de la fondation est respecté grâce à une architecture qui participe au bien-être de ses usagers et contribue à l’appropriation du lieu ainsi qu’au projet éducatif.

Ce bâtiment a reçu la Distinction romande d’architecture en 2010.

Accès Bus tl: 2 Désert
Parking à proximité
En relation