Entre-deux-guerres

Bel-Air Métropole

L'ensemble Bel-Air Métropole constitue un élément majeur du patrimoine bâti lausannois

L'ensemble Bel-Air Métropole constitue un élément majeur du patrimoine bâti lausannois. Alors que sa tour est un des principaux repères du paysage urbain, ses deux ailes marquent l’aire allant de la tête du Grand-Pont à la place Chauderon et relient le niveau de la plate-forme du Flon à celui de la place Bel-Air.

Le complexe est bâti de 1929 à 1932 par l’architecte Alphonse Laverrière pour le compte d’entrepreneurs zurichois. Avec son gratte-ciel, élément encore peu courant en Europe, le projet se veut une expression du modernisme à l’américaine et doit représenter un pendant au centre d’affaires de Saint-François. Son programme ambitieux comprend des magasins, des bureaux, des logements, un restaurant et une salle de cinéma de 1'600 places. Les équipements techniques sont alors du dernier cri et du plus haut standing: électricité, gaz, réfrigérateurs, douches, téléphone, etc. Laverrière soigne tous les détails du bâtiment, élaborant ferronneries et menuiseries.

Lors de sa construction, Bel-Air Métropole suscite une très forte polémique quant au bouleversement du paysage urbain qu’il entraîne. La salle de cinéma accueille aujourd’hui spectacles musicaux et ballets.

Accès Bus tl: Bel-Air
Métro m1, m2: Lausanne-Flon
Parking: Riponne, Métropole, Chauderon