Entre-deux-guerres

Tribunal Fédéral

le Tribunal Fédéral développe un geste emphatique monumental en fort contraste avec le calme verdoyant de son cadre, le vaste parc Mon-Repos.

Construit entre 1922 et 1927, le Tribunal Fédéral développe un geste emphatique monumental en fort contraste avec le calme verdoyant de son cadre, le vaste parc Mon-Repos.

Deux ailes massives s’y déploient de part et d’autre d’un portique colossal proposant quatre colonnes surmontées d’un fronton. Les façades sont traitées dans un style néo-classique épuré recherché, dans le goût de l’entre-deux-guerres. Précédant l’édifice, esplanade, rampe d’accès et larges volées d’escaliers participent de la mise en scène d’un cérémonial grave. L’édifice est dû à l’architecte Alphonse Laverrière (1872-1954), auteur des principaux ouvrages lausannois de la première moitié du XXe siècle (pont de Chauderon, gare CFF, tour Bel-Air, cimetière du Bois-de-Vaux...), en collaboration avec les Neuchâtelois Louis-Ernest Prince et Jean Béguin, lauréats initiaux du concours. A l’intérieur comme sur le portique, un très riche programme décoratif sculpté et peint Art déco est mis en oeuvre.

Deux ailes modernes sont adjointes au bâtiment pour agrandissement entre 1996 et 2000 par l’architecte Fonso Boschetti. Situées à l’arrière, elles complètent remarquablement la structure historique en s’inscrivant dans sa volumétrie et en réinterprétant sa façade sans esprit de concurrence.

L’ensemble se visite sur demande préalable.

Accès Bus tl: 13 Mon-repos
Métro m2: Ours
Parking: Mon-Repos