Les espaces publics

Entre les cinq pièces urbaines, des rues jardins sont prévues. Ces espaces publics sont réservés aux piétons et aux cyclistes. Ceux-ci seront livrés au fur et à mesure des livraisons dès bâtiments dès 2023.

En quelques chiffres

1
mandataire pour les espaces publics
4
rues avec des noms de femmes
400
nouveaux arbres plantés au moins

Le projet des espaces publics

Un concept paysager a été développé pour garantir la qualité des futurs espaces publics et naturels. Il prévoit la réalisation de rues piétonnes à vocation de rencontre des futurs habitants, à travers des espaces de plantages, des aires de jeux ou de détente, des aménagements recherchant un équilibre entre le naturel, le végétal et le minéral.

Avec un statut de rue piétonne, les quatre nouvelles rues sont traitées comme des rues jardins, intégrant les éléments essentiels de la vie de quartier à proximité immédiate des habitants. Ainsi, se succèderont surfaces de culture potagère, place de rencontre et de jeux, espaces plantés et naturels. Le tout largement arborisé afin de créer une ambiance naturelle en phase avec les objectifs d’un écoquartier. Cette succession d’espaces et d’équipements variés vise à couper la linéarité des rues afin de leur conférer un caractère piétonnier marqué.

Dans ces rues piétonnes, les matériaux utilisés permettent la meilleure infiltration possible des eaux. Ainsi, des pavés remplacent le traditionnel enrobé bitumineux faisant oublier le caractère routier qui lui est associé. Des surfaces en gravier stabilisé complètent les espaces minéraux. La liaison de mobilité douce traversant le quartier du nord au sud est mise en valeur à chacune de ses accroches dans les rues jardins.

Au centre du quartier, dans le périmètre de la pièce urbaine D, se trouve la placette publique du quartier en lien direct avec l’école et son préau. Le projet a développé un espace public mutualisé avec le préau de sorte que cet espace fonctionne comme une grande place en dehors du temps scolaire en faveur de la vie de quartier. En contrepartie, des activités de gymnastique scolaire pourront se dérouler dans le parc du Loup.

Actuellement pré-aménagé pour préserver les usages qui existaient sur le site et offrir un espace vert aux habitants le temps du chantier, le parc sera aménagé de manière définitive dès l'automne 2022.

Le Parc du Loup, dans son aménagement définitif verra la grande pelouse horizontale, héritage des anciens terrains de football, accueillir de nombreuses nouvelles plantations. Les légers mouvements de terrains qui accompagneront ces plantations permettront de créer des espaces variés et différenciés pour permettre à tous les usages de cohabiter dans cet espace. Des équipements d’assises et de détente sont prévus, notamment une grande place de jeux à destination de toutes les classe d’âges. Les cheminements piétonniers se réaliseront dans la continuité des aménagements du quartier donnant accès à certains immeubles, à la future maison de quartier et liant, à terme, le quartier de l’étape 2 sur l’actuel parking du vélodrome.

La gestion des eaux de surface est intégrée au développement du projet. De nombreux espaces pourront être temporairement inondés de manière à gérer les eaux de pluie excédentaires. L’écoquartier est aussi l’occasion de tester de nouvelles techniques constructives. Ainsi, une solution technique découlant d’un projet de recherche mené conjointement par le Service des parcs et domaines (SPADOM) et le Service de l’eau permettra de construire des fosses de plantation fonctionnant comme bassin de rétention. Cette technique vise à conserver l’eau sur le site comme une ressource et non comme un déchet afin d’accroître les bénéfices écosystémiques des végétaux et de lutter plus efficacement contre les îlots de chaleur urbains.

La végétalisation de l’ensemble du quartier a été pensée de manière à donner une échelle verticale avec la végétation correspondant à celles des nouveaux bâtiments. Ainsi, de nombreux nouveaux arbres viendront rythmer les espaces publics. Les essences de plus hautes futaies mettront en valeur la voie de mobilité douce nord-sud interne au quartier. Un important travail de coordination entre les chantiers privés et publics a permis de trouver des similitudes entre les projets végétaux afin d’assurer une cohérence d’ensemble. De nombreuses surfaces naturelles, plantées d’arbustes indigènes viennent compléter la trame verte. Stratégiquement placées dans le quartier – en surfaces continues dans la rue Edith-Burger ou en relais dans le quartier – elles assurent les continuités biologiques et naturelles entre les massifs forestiers du Bois-Gentil et du Désert.

Jalons du développement des espaces publics

2017

Appel d'offres pour le projet et la réalisation des espaces publics

2018

Réalisation des pistes de chantier

2019-2022

Développement du projet d'espaces publics en lien avec les développements privés

Forums participatifs et Groupes de travail pour les potagers et les espaces ludiques

2022-2025

Réalisation des espaces publics au fur et à mesure des livraisons des bâtiments

Présentation du projet des espaces publics de l'étape 1

Coordonnées

Bureau de développement et projet Métamorphose
Secrétariat général de la Direction Culture et développement urbain

Hôtel de ville
Place de la Palud 2
Case postale 6904
1002 Lausanne  

+41 21 315 52 14
Ecrivez-nous

Facebook
Instagram